100 000 fermes françaises disparues en 10 ans


SLa France a perdu environ 100 000 exploitations agricoles en 10 ans, selon le recensement 2020 diffusé ce vendredi 10 décembre. C’est 21% du nombre enregistré en 2010.euh Ainsi, en janvier 2021, il restait 389 000 fermes dans la région métropolitaine. Cependant, ce même recensement montre également que la superficie agricole totale est presque stable, ne diminuant que de 1%.

En conséquence, le ministère de l’Agriculture déclare que les exploitations restantes ont augmenté en taille. Fin 2020, la taille moyenne de l’exploitation atteignait 69 hectares, contre 55 hectares (+ 25 %) en 2010. “C’est une augmentation qui reste raisonnable. On est loin de la taille de certaines exploitations hors d’Europe, comme les Etats-Unis, qui ont une taille moyenne de 178 hectares”, affirme le ministre du Cabinet de l’Agriculture Julian Donormandy.

Aussi, si le nombre d’agriculteurs diminue de 2010 à 2020, le phénomène semble ralentir. « Si le nombre d’exploitations agricoles n’a cessé de baisser depuis les années 1970, la dynamique de baisse n’est pas aussi forte que dans la décennie précédente. La baisse a été de 2,3 % par an entre 2010 et 2020, mais de 2010 à 2020. Au cours de l’année était de -3,0%. 2000 et 2010 », relativise le ministère de l’Agriculture.

Lire à nouveauAgriculture durable : “La France n’a pas à rougir de ses acquis”

Vieillissement de la population agricole

Ainsi, les surfaces agricoles utiles de la France sont stables, ne reculant que de 1 % en 10 ans. C’est 26,7 millions d’hectares, soit près de 50 % de l’aire métropolitaine (55 millions d’hectares). D’ici 2020, 759 000 personnes auront un emploi à temps plein à la ferme. Cela équivaut à 583 000 emplois à temps plein, une réduction de 12 % sur 10 ans. Actuellement, 58% des agriculteurs et co-agriculteurs ont plus de 50 ans, soit une augmentation de 6 points par rapport à 2010. « Il s’agit d’un certain vieillissement de la population agricole et de la génération de l’agriculture », reconnaît le ministère. “Gros challenge”.

Les photos d’exploitations françaises issues du recensement décennal montrent la diversité de l’agriculture dans laquelle la majorité des plantes sont actuellement produites. Actuellement, 52 % des exploitations agricoles se spécialisent dans la production végétale, mais il y a 10 ans, c’était 45 %. Leur nombre n’a pas fortement baissé en dessous de la moyenne des exploitations (-21 %) (-9 %). En revanche, les exploitations spécialisées dans l’élevage affichent une baisse de 31 %. Cette baisse est encore plus prononcée (-41 %) entre les exploitations associant plusieurs types d’élevage (lait et viande) ou entre les exploitations associant cultures et élevage (-41 %).

Par ailleurs, le nombre d’exploitations dans les préfectures d’outre-mer est de 26 000 et la superficie moyenne est de 5 hectares. Il y a donc un total de 416 000 exploitations en France.

Le recensement, décennie obligatoire de l’activité européenne, vise à actualiser les données sur l’agriculture française et à mesurer son poids dans l’agriculture européenne. Il est animé par les services statistiques et prévisionnels du ministère.La collecte d’informations a été effectuée pendant 1euh octobre 2020 et 30 avril 2021. De nombreux recensements ont été effectués via Internet. Les résultats présentés vendredi sont provisoires.

Lire à nouveauAgriculture : SOS français à Bruxelles