13 novembre anniversaire : ​​Un compliment très symbolique dans le processus complet

Le Premier ministre Jean Castex, notamment en compagnie de la maire de Paris, Anne Hidalgo, a déposé une gerbe avant de se diriger vers la terrasse du café et du Bataclan, suivi d’une visite silencieuse devant le Stade de France. le groupe État islamique (EI) a tué 130 personnes et en a blessé plus de 350 en 2015, semant la peur dans le pays.

De son côté, la vice-présidente américaine Kamala Harris, qui termine samedi sa visite de quatre jours en France, a déposé un bouquet de fleurs blanches devant la terrasse du bar Le Carillon dans l’après-midi. Puis elle traversa la rue et entra un peu dans l’établissement.

Cette série de compliments s’est terminée par une minute de silence avant le coup d’envoi du match de qualification France-Kazakhstan pour la Coupe du monde 2022 au Parc des Princes.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Puis un groupe de supporters de l’équipe de France de football a déployé une banderole de compliments.À 131 étoiles le 13 novembre« Depuis la tribune de la 15e minute du match, voyez le moment où la première des deux bombes a explosé près du Stade de France il y a six ans lors du match France-Allemagne.

Devant le Bataclan, les proches des rescapés et des victimes ont été impressionnés par les sons gris des noms de chacune des 90 personnes décédées dans la salle de concert.

En parallèle d’un procès historique qui a ravivé dans ses moindres détails le souvenir de l’attentat terroriste le plus meurtrier jamais commis en France depuis septembre, après une cérémonie sans public en 2020 en raison d’une pandémie.Le mémorial semble plus important que jamais.

“”L’année dernière, on nous a interdit de venir et nous l’avons tous très mal vécu. Cette année, nous avons vraiment besoin de nous rassembler, renforcés par l’épreuve.“, lance Bruno Poncet devant Le Bataclan.

“”Grâce à l’essai, j’ai créé un vrai lien“, Ce survivant continue.”Lors de la dernière cérémonie commémorative, je me suis rencontré à distance sans trop parler, donc j’étais vraiment timide. L’allée aux commandes a tout changé.“”

Après son témoignage devant la cour d’assises début octobre, 40 personnes continuent d’assister à l’audience. “”Il m’est impossible de m’arrêter. Ce dont nous parlons dans cette salle, c’est de notre vie. Il est important de soutenir les autres et d’essayer de sortir la tête de l’eau.“”

Troubles de stress post-traumatique, culpabilité des survivants, écarts permanents avec les autres dans la société… Depuis un mois, le témoignage des victimes et de leurs proches est une attaque indélébile sur des centaines de personnes.

Pour affronter la suite des auditions prévues fin mai,Les gens pensent que nous devons rester ensemble“Résumé d’Arthur Dénouveaux, Président de l’Association des Victimes de la Vie pour Paris.

-“”marqueur“-

Cette année, son association inscrira une cinquantaine de participants supplémentaires à la cérémonie à l’Hôtel de Ville du 11e arrondissement, après divers compliments.

“”Le procès a définitivement renforcé le besoin d’être ensemble“Confirme Philippe Duperon, 13onze15 Fratrnité et Vérité, Président de l’Association Autres Victimes.”Au tribunal, j’ai ressenti beaucoup de solidarité, je regardais et je tendais la main.“”

Son organisation a également enregistré plus d’inscrits que d’habitude pour le déjeuner après la cérémonie officielle.

Cette année, “L’anniversaire est un marqueur de la grande histoire partagée actuellement en cours de construction pendant le procès“, a déclaré l’historien Dennis Peshansky, co-responsable de la, a déclaré :Programme 13-Novembre“Un vaste projet de recherche pour étudier l’évolution de la mémoire d’attaque sur une décennie.

L’audition dans les médias et sa transcription”Affecte la mémoire collective des Français“Et autorisé”Complétez le puzzle avec des pièces que nous ne connaissions pas encore“, précise-t-il.

Son étude, menée sur un échantillon représentatif de la population française, va au-delà du massacre du Bataclan et le procès est particulièrement “Revivez l’ensemble de l’emplacement le 13 novembre« Grâce aux témoignages des victimes du Stade de France et de Terrasse, le grand public a peu à peu eu tendance à oublier.

Six ans après ces attentats, la menace terroriste reste très élevée en France, mais elle prend aujourd’hui une nouvelle forme.

Application L’Express

Analyse et décryptage du suivi où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Elle est désormais portée par plus de malfaiteurs, comme l’indique l’assassinat de la policière Stéphanie Montfeture à Rambouillet (Yvelines) en avril, ou l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty en octobre 2020.Autonome« Le lien avec les organisations terroristes qui ne revendiquent plus systématiquement leurs actions s’est considérablement affaibli.


avis

Chronique

SharmaniAbnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner, écrivain.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Bouzou, économiste et essayiste, est le fondateur et directeur du cabinet de conseil Asterès.Nicolas Buzo

Chronique

Abnoussé Shalmani