13 novembre : le frère coordinateur de l’attaque témoigne au moins

“”Quant aux faits, je ne peux vous donner aucune information.Par conséquent, je ne sais pas si cet essai peut être d’une grande aide“Dès le début, j’affirme Yasin Abaoud, qui témoigne depuis le siège du Parquet fédéral belge à Bruxelles.

“”Je ne sais rien comparé à mon frère“Un homme de 26 ans vêtu d’un sweat à capuche blanc affirme que le bas de son visage est recouvert d’un masque noir.

Un jeune homme qui sait peu ou rien accepte d’exprimer un peu de compassion. “”Désolé pour toutes les victimes (de l’attaque), des innocents ont été tués partout dans le monde“.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le président est attentif, mais veut savoir s’il connaît certains des prévenus, dont Sarah Abdeslam, mais est à nouveau sorti des sentiers battus avec deux autres coaccusés, Oussama Clayem et Sophie Ayari. ..

“”numéro“Je vais répondre à Yashin Abaoud.”Que signifie savoir ? C’est la génération de mon frère.je ne veux pas répondre“.

A travers son témoignage, le jeune homme continue de faire allusion.

L’extrémisme de son frère ? “”Mon frère a quitté la maison familiale à l’âge de 16 ans.Je ne connaissais pas son activité, son compagnondit-il, la tête baissée.

Dans la question “Que faisaient vos frères en Syrie ? tourisme?“, répond-il brièvement.”ne sait pas“.

Son frère, Yasin Abaoud, le décrit ainsi :Caractère sacré“.”Il a fait son choix, il a pris sa décision et puis il les a assumés“.

“”Que veut dire + caractère sacré + ?“?”, Le premier évaluateur s’étonne. “Eh bien, il avait une personnalité et il avait fière allure”, récupère le jeune homme.

“”Est-ce que mon frère a vraiment fait ça ?“Je dois m’interroger plusieurs fois sur Yasin Abaoud devant la salle d’audience.”Il ne fait aucun doute que c’est votre frère qui a fait cela.Malheureusement établi« Trancher le président.

Les avocats du parti des citoyens ramènent des points à la maison. “”Pensiez-vous que votre frère pouvait être derrière tout ça le soir du 13 novembre ?“Yasin Abaoud hésite un instant et souffle :”Peut-être que oui dans le coin de sa tête cette nuit-là“.

-“”Apologie du terrorisme“-

Il affirme qu’il n’a pas été en contact avec son frère depuis janvier 2015.

A cette époque, il se souvient avoir été dans une prison belge dans l’affaire de droit commun. Abdelhamid Abaoud l’a appelé pour lui parler de l’attentat de Charlie Hebdo.

“”Il m’a dit que ce n’était que le début“, dit Yachine.

-“”Et qu’est-ce que vous avez dit?“Demandez au président.

-“”Pendaison“”

-“”Tu as accepté ce qu’il te disait», insiste le président

-“”bien sûr que non!“.

Yasin Abaoud n’est pas totalement étranger au milieu jihadiste. Arrêté au Maroc en septembre 2015, il a été arrêté en mai 2016 par la justice marocaine.Apologie du terrorisme” Lorsque “Condamnation des crimes terroristes“. Il est sorti de prison en septembre 2018.

Le président et ses assesseurs reviennent sur ses propos tenus devant les enquêteurs marocains. Yasin Abaoud n’est pas d’accord avec ses propos. “”Signé la déclaration en arabe, une langue que je ne connais pas“, Il a dit.”Tout est faux“, Il dit.

L’émotion transperce enfin lorsque le tribunal évoque le sort d’UNES, le dernier frère enlevé par Abdelhamid Abaoud en 2014, alors qu’Abdelhamid Abaoud n’avait que 13 ans pour rejoindre l’organisation État islamique. .. Younes est probablement mort dans la zone Irak-Syrie.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“”Nous voulons toujours que mon frère revienne. Sa disparition nous a brisé le cœur.Il n’était pas responsable, il ne savait pas où il allait« Il a dit en sanglotant.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"La croissance n'est pas offensante pour ses détracteurs, mais un baromètre de la vitalité et de l'humeur nationales."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

Un regard sur l'actualité de l'écrivain Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"Un nuage de colère sociale se construit à l'horizon. Nous devons donc agir à la fois pour la France pauvre exclue du travail et pour les travailleurs pauvres qui sont désormais inquiets et étranglés."Alain Madelin