À l’intérieur de la nuit dernière dans la scène de danse à sauts dans le temps de Soho

Il faut être deux pour jouer au tango, mais il s’avère qu’il faut un village pour réaliser une scène de danse vertigineuse se déroulant dans une boîte de nuit des années 1960 à Hier soir à Soho.

Le film Focus Features suit Ellie Turner (Thomasin McKenzie), une fille d’une petite ville qui déménage dans le West End de Londres pour étudier la mode. Ellie, qui a toujours aimé le style et la musique des années 60, se retrouve exclue à l’école et emménage dans une chambre louée un peu effrayante, où, pendant son sommeil, elle est transportée dans les années 60. Elle entre dans la discothèque swinguante du Café de Paris et reprend la vie de Sandie (Anya Taylor-Joie), qui se faufile dans le club dans une robe rose clair avec ce qui semble être toute la confiance du monde. Sandie rêve d’être chanteuse et cherche à monter sur scène.

Cette scène charnière du Café de Paris initie le public à la prémisse de Edgar Wright, qui trouvera Ellie remontant à plusieurs reprises dans le temps jusqu’aux années 1960 pour vivre par procuration à travers Sandie. La scène élégante est intelligemment chorégraphiée pour que le public rebondisse entre regarder Sandie se frayer un chemin dans le club et regarder Ellie regarder Sandie.

« C’est le début de tout. Cette scène prépare le terrain pour le reste du film », a déclaré McKenzie. Salon de la vanité. “Ellie y entre avec admiration et vit son rêve d’entrer dans les années 60.”

Pour Wright, qui a co-écrit le script avec Krysty Wilson-Cairns, il espérait que la scène serait familière à la plupart des gens comme l’un de ces rêves où vous entrez dans la vie de quelqu’un d’autre. “J’ai beaucoup de rêves où je sais que je suis moi, mais je ressemble à quelqu’un d’autre, ou je suis dans le corps de quelqu’un d’autre… vous êtes à moitié dans la scène mais aussi à moitié observateur de la scène”, a-t-il déclaré. dit.

La scène commence quand Ellie entre dans le hall de la discothèque et fait face à un miroir. Au début, elle voit son propre reflet, puis il se transforme en Sandie. Pour créer ce moment, un miroir a glissé vers l’arrière pour créer un cadre vide afin que les acteurs puissent se jouer les uns les autres. Mais pour cela, ils devaient rendre leurs mouvements identiques. « Nous devions être très précis dans notre timing et dans notre placement… alors cela ressemblait à un reflet », explique McKenzie. « Nous avons passé beaucoup de temps à répéter ce mouvement. »

Un maître d’hôtel entre alors pour prendre son manteau. Wright a enrôlé des jumeaux identiques James Phelps et Olivier Phelps, qui jouait auparavant Fred et George Weasley dans la série de films Harry Potter, pour jouer les maîtres d’hôtel des deux côtés du cadre. « Ce que vous faites est essentiellement de créer une version du 21e siècle de la Soupe de canard abattu par les frères Marx », dit Wright.

« Dans la plupart des cas, là où je le pouvais, j’avais les actrices ensemble », dit Wright. « C’était tellement plus immersif pour les acteurs. Si vous l’aviez fait séparément, cela aurait été beaucoup plus difficile pour eux, en particulier pour Thomasin car elle est généralement l’observatrice et Anya dirige.

Ellie/Sandie descendent un long escalier jusqu’à la discothèque animée. C’est là que Sandie rencontre Jack (Matt Smith), un manager qui, espère-t-elle, la signera, et ils se rendent sur la piste de danse. La séquence de danse, dans laquelle les personnages de Taylor-Joy et McKenzie dansent avec Smith, était un long plan en steadicam utilisant une chorégraphie compliquée pour basculer entre les acteurs. « Il y avait beaucoup d’esquives et de sauts », dit McKenzie, qui dit qu’elle a passé des semaines à répéter la chorégraphie avant le tournage. « Chaque fois que si Anya sortait du cadre, je saisissais la main de Matt et je retournais dans le cadre. Si Anya était enroulée dans le dos de Matt, elle s’esquiverait et je surgirais [Matt’s] autre côté.”