A Marseille, Marine Le Pen se dit “confiante” qu’elle va “gagner cette présidentielle”.

“Marseille à son tour” contre “Marseille en Grand” d’Emmanuel Macron. Après avoir patrouillé avec BAC dans la ville de Marseille, Marine Le Pen est de nouveau la présidente de la République, rafraîchie par un sondage qu’Eric Zemmour traîne devant un commissariat du quartier nord de Marseille.

“Je comprends que le président Macron se soit trouvé en campagne avec l’argent des contribuables. Sinon, ce ne serait pas drôle. Six mois se sont écoulés depuis qu’il a distribué sa liberté à droite et à gauche. Cela fait un moment, mais vu les tristes bilans il a dans un domaine essentiel pour les Français, je ne suis pas sûr que cela lui suffise pour être en poste. “Immigration, sécurité, pouvoir d’achat”, c’est elle. A battu un candidat à l’Union nationale sur un terrain qui a traditionnellement recueilli de très bons scores.

Après une rencontre avec la police vendredi, le voyage de deux jours se poursuit ce samedi avec une rencontre des Marseillais sur le marché, notamment avec des militants qui peuvent hésiter sur l’hypothèse de Zemmour.

“Au fur et à mesure que la campagne avance, Emmanuel Macron va descendre.”

« J’avais déjà le calme de la vieille armée et, par conviction et expérience, j’étais convaincu que j’étais au second tour de cette élection. C’était dans cinq mois et je l’ai dit. Dites très calmement et calmement, je suis bien sûr que je suis au deuxième tour », a-t-elle répété. « Je suis calme, mais je suis confiant de gagner cette élection présidentielle. Emmanuel Macron, qui est à un niveau élevé dans les sondages, va baisser au fur et à mesure de l’avancée de la campagne car son bilan est mauvais.

Une candidate qui a admis s’être “surprise de la généralisation du trafic dans toutes les villes” lors d’une patrouille au BAC de Marseille, mais a également confirmé qu’elle avait estimé que le film “Bucknold” était “courageux”. La base pour regagner la sécurité, notamment par proposant de doubler le nombre de juges de paix et d’augmenter le nombre de places en prison.

« Il faut vraiment lutter contre la drogue, et pour cela il faut investir massivement dans toute la chaîne pénale. Certains juges de sécurité disent quels policiers je suis. Arrêtez de penser a priori pour ne pas savoir si c’est contre la loi », a-t-elle déclaré avant de visiter. le site d’un réacteur thermique équipé d’un ita de fusion. « Beaucoup de Français pensent que les fautes et les délits sont inévitables. En réalité, ce n’est pas le cas partout, et la France est sans doute l’un des pays les plus touchés par les fautes. Ces fautes. qui sont absolument inconduits. “”