Allemagne : Une future coalition qui va bientôt se former en pleine épidémie de Covid

Les partis SPD (social-démocratie), écologiste et FDP (libre démocrate), qui travaillent depuis des semaines pour construire une coalition tripartite sans précédent auprès des dirigeants allemands, ont déclaré :Il est probable que ce calendrier puisse être respecté“, a assuré le secrétaire général du SPD, Lars Klingvale.

Mais les futurs partenaires devront résoudre le problème embêtant de la décentralisation d’ici là. C’est un vrai challenge, tant certains portefeuilles, notamment financiers, font l’envie.

Une fois le futur casting décidé, M. Schortz a eu une chance d’atteindre son objectif d’être élu Premier ministre dans la semaine du 6 décembre, et il a définitivement tourné la page en 16 ans du temps de Merkel.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

-Contre-attaque-

Mais avant même ce sacre, les trois formations sont déjà difficiles, avec l’obligation de retrouver la parade, notamment dans la féroce quatrième vague épidémique.

Il existe plusieurs options, comme les vaccinations forcées pour le personnel soignant et les maisons de retraite.

Un retour important au télétravail est également en vue.Raison professionnelle convaincante“Venez au bureau.

Des obligations de se faire vacciner, guérir ou tester pour accéder aux transports en commun sont à l’étude. L’application de cette mesure s’avère très compliquée, mais met en garde l’association municipale allemande.

La contre-attaque sanitaire sera soumise jeudi au parlement allemand. Le même jour, une rencontre entre le gouvernement et les dirigeants de 16 régions allemandes est prévue.

L’Allemagne fait face à un rebond d’un nouveau cas de Covid-19 dû au coronavirus et à ses variantes qui ont déjà fait plus de 5 millions de morts dans le monde depuis début 2020.

“”Nous allons faire face à une semaine difficileAngela Merkel, qui est chargée de traiter le problème actuel avant de se retirer de la politique, a mis en garde samedi.

Lundi, l’incidence nationale sur sept jours a dépassé pour la première fois la barre des 300, soit trois fois le niveau d’il y a trois semaines.

La situation est encore plus grave en Bavière (incidence 554,2), dans les anciens Lander d’Allemagne de l’Est de Thuringe (546,1) et en Saxe (759,3).

En raison de la gravité de la situation, les autorités de la capitale bavaroise Munich (sud) ont commencé mardi à annuler le marché de Noël, une tradition très populaire en Allemagne.

“”La vague à venir obscurcit toutes les vagues précédentes», résume Michael Kretschmer, Premier ministre de Saxe.

Les responsables du SPD ont déclaré : “Semi-confinement sans vaccination“Même s’il n’y a aucun doute sur le contrôle de leurs déplacements.

-Poids le plus à droite-

Cependant, les trois parties n’entendent pas prolonger l’urgence sanitaire au-delà du 25 novembre. Il s’agit d’un cadre juridique qui leur permet de décider de l’incarcération à exclure. Les décisions critiquées par les conservateurs en train de regagner l’opposition après 16 ans de pouvoir ont trouvé un possible angle d’attaque sur la future majorité.

Les causes de cette détérioration rapide de la santé sont multiples. Le taux de vaccination complète (67,6%) reste loin de l’objectif de 75% fixé par le gouvernement Merkel.

Environ 14 millions d’Allemands ciblés pour le vaccin n’auraient pas été injectés. La Saxe est également un étudiant pauvre dans le pays, avec seulement un petit pourcentage (59,6%) étant vacciné.

La zone frontalière entre la Bavière et la Saxe est également victime d’une mauvaise santé dans les pays voisins comme l’Autriche, qui a décidé lundi de contenir les non vaccinés en République tchèque ou en Pologne.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Autre élément de la description : La région de l’ex-Allemagne de l’Est est une base d’extrême droite, particulièrement résistante à la vaccination. Selon les sondages Forsa, la moitié des personnes non vaccinées auraient dû voter pour le parti radical AfD lors des élections du 26 septembre.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow de l’Institut Montaigne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.