Au large de la Corse, la Marine française et cinq Alliés s’entraînent à la guerre

Exercice Polaris 21 parrainé par la Marine, “Visant à intégrer l’environnement international d’aujourd’hui, caractérisé par des tensions nationales“Surtout du côté biélorusse, le long de la côte syrienne de la Méditerranée orientale ou de l’Europe du nord-est.”Préparez non seulement la Marine, mais aussi l’Armée de l’Air et l’Armée de terre à un engagement de haute intensité« Le général de division Emmanuel Sullers du porte-hélicoptères amphibie de la Marine nationale Tonnerre explique d’où il commande l’opération.

Après des décennies d’implication dans des conflits dits asymétriques face à des unités jihadistes instables et agiles, les nations occidentales sont désormais à plusieurs niveaux (militaire, diplomatique, spatial, commercial, cyber, information…-.

La tâche dans cet exercice est “Synchroniser“intervention”Sous la mer, à la surface de l’eau, dans les airs“Tout en intégrant tout”Interaction avec l’environnement spatial« Qui interviendra ? »Dans le domaine du renseignement“Par exemple, poursuit Emmanuel Slaars, ainsi que l’interférence du cyberespace avec des informations et de fausses allégations qui pourraient soutenir ou interférer avec les opérations militaires.Faux système twitter« Il a été créé comme ça.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Les unités engagées dans Polaris 21 doivent également être prises en compte. »Ordres donnés par le Conseil de sécurité des Nations Unies“.

-Dissuasion-

Ces opérations, qui débutent le 18 novembre et se terminent le 3 décembre, comprennent d’importantes ressources militaires de six alliés de la France, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Espagne, de l’Italie et de la Grèce. La côte française au sud de la Sardaigne (Italie) et la côte des Baléares à l’ouest (Espagne) en Méditerranée occidentale. Il y a aussi deux bateaux dans l’océan Atlantique.

Plusieurs flagships français participent à Polaris 21. Un porte-avions Charles de Gaulle avec 20 chasseurs Rafale et deux avions de surveillance aérienne E-2C Hawkeye, un sous-marin nucléaire d’attaque, ou Tonner.

Il y a aussi 13 frégates, dont 5 étrangères, 6 patrouilleurs et 3 ravitailleurs à restaurer.De façon réaliste« Dans ce cas, les conditions de la bataille, même si la mort ne rôde pas.

Dans la zone d’état-major du porte-avions Tonneleheli, vous pouvez saisir du regard les cartes, radars et autres documents et lire votre concentration sur le visage du policier. »Top secret“.

force “rouge“Il participe au nom de l’armée d’un pays fictif baptisé.”Mercure“. Le pouvoir devant elle.”Bleu« Nous sommes unis autour de Charles de Gaulle et incarnons l’Union alliée dirigée par les Français.

A partir de minuit, l’armée “rouge“Nous avons quitté Tonnele, au nord de Bastia, sur un bateau amphibie, rejoint en mode secret le long des côtes de la ville de Porto-Vecchio dans le sud de la Corse, et attaqué à 6 heures du matin.

Objectif : lieuBatterie de défense antiaérienne“Pour compliquer”Manœuvre du porte-avions Charles de Gaulle dans le détroit de Bonifacio“, explique le Commandant.”rouge“du Tonnerre, Guillaume Tandnet.

“”Il y a inévitablement une certaine tension alors que le bateau de la force bleue tourne autour de nous et essaie de nous tester et de nous couler.“” explique-t-il, mais cette tension est clairement différente du conflit réel.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Aide à perfectionner les capacités opérationnelles de votre armée, mais l’exercice Polaris 21 ditDémonstration que la France et ses alliés sont particulièrement obsédés par le maintien de la liberté de navigation en Méditerranée“L’accent est mis sur le major-général Slur. Comment montrer au grand public et aux ennemis potentiels.”La dissuasion de la marine française», envoient à l’AFP les officiers participant à l’exercice.


avis

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo