Au Louvre, Marine Le Pen se présente comme une « candidate du cœur », anti-Macron et anti-Zemmour.

Le film s’étire pendant 3 minutes et 32 ​​secondes. Devant la Pyramide du Louvre au centre de Paris, une Marine Le Pen, manteau noir et foulard beige se dirige vers la caméra et déclare son texte. “Ce lieu mythique symbolise la continuité de la France. La France est dans le lieu le plus beau, le plus grandiose et le plus harmonieux”, a déclaré l’élection présidentielle devant le musée et le triangle de verre.Les candidats au Rassemblement national commencent. En tant que lieu symbolique, non seulement symbole de pouvoir et de culture, mais aussi symbole d’histoire et de modernité, nous insistons sur les aides du candidat. “En même temps” pour elle.

Des messages enregistrés dans la journée de mardi ont été publiés sur les réseaux sociaux le samedi 15 janvier. Dans sa vidéo, Marine Le Pen évoque le chef de l’Etat, il est le seul, à mettre en cause la promesse inutile du candidat de l’Emmarche qui y a fêté la victoire le 7 mai 2017. La saison a emporté ses propos », clame-t-elle avec lyrisme. Alors que Valérie Pécrès et Eric Zemmour n’étaient pas sûrs que les candidats se présenteraient au second tour de l’élection présidentielle, ils ont tenté de marcher dans ses pas pour relancer le duel avec le président de la République… Insoutenable incertitude pour celui qui a passé cinq ans dans la peau de son premier adversaire et qui est persuadé de rejouer le match de 2017 en 2022. Outre les mots, l’image parle d’elle-même. En choisissant d’explorer la promenade du Louvre, Marine Le Pen veut imposer une idée de duel de retour inévitable.

Le président élu Emmanuel Macron prononcera un discours à Paris le 7 mai 2017, devant la pyramide du Louvre.

Le président élu Emmanuel Macron prononcera un discours à Paris le 7 mai 2017, devant la pyramide du Louvre.

afp.com/Eric FEFERBERG

Le Pen favorise une différence avec Zemmour

Si son nom ne se prononce pas, Marine Le Pen fait aussi la différence avec Eric Zemmour. Il s’est assis devant la bibliothèque, a déclaré sa candidature dans une vidéo statique et a décrit un pays en proie à la guerre civile. Dans les années 1950, elle livre un texte en se promenant sous le soleil d’hiver, appelant à un “grand projet national de collaboration”. Rappelant les fondamentaux de son programme, parmi lesquels souveraineté, autorité, sécurité et pouvoir d’achat, la fille de Jean-Marie Le Pen vise, avant tout, à se faire passer pour une personne solidaire, rassurante et optimiste. “Face aux dangers et aux défis qui nous attendent, je vous appelle à suivre le chemin de la raison et de l’esprit”, promet-elle dans un sourire.Elle a aussi un sourire éclatant cette semaine Match parisienIci, un rapport de six pages raconte gentiment comment une candidate continue de la diaboliser en incarnant une candidature au sourire “normal”. Au baromètre Canter de janvier Magazine du FigaroLe Pas-de-Calais est devenu la deuxième personnalité politique la plus populaire des Français, après l’ancien Premier ministre Edouard Philippe. “Eric Zemmour a eu un effet positif sur nous. Il a montré par ses excès que nous étions en équilibre”, rassurent les députés.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

La pertinence de telles vidéos demeure. Pourquoi la campagne commencerait-elle le 15 janvier alors que le candidat a admis en privé que le concours avait en fait commencé début septembre ? Ce week-end, les fêtes de la flamme auraient normalement dû compter sur un grand rassemblement dans la ville royale française de Reims. La déroute a été reportée à février en raison de l’épidémie de coronavirus. Les messages vidéo sont donc censés occuper l’espace média laissé vide.

Express

“À un moment donné, je dois dire aux électeurs.” Bonjour, nous menons une campagne effervescente. Les gens n’ont pas compris qu’on était lancé », regrette l’eurodéputé et rappelle que l’abstention touche en premier lieu la classe ouvrière et la jeunesse. Des électeurs plutôt avantagés par le candidat d’extrême droite. Pour eux, une brève vidéo au Louvre ne suffit pas.


avis

Chronique

François Bazin, essayiste et journaliste spécialisé en politique.François Bazin

Chronique

Christophe DonateurChristophe Donateur

Chronique

Chronique des donateurs Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristophe Donateur

Chronique

Sylvain Chute