Au moins 27 migrants tués sur la Manche : le naufrage le plus meurtrier depuis 2018

Au début de ce mercredi après-midi, des pêcheurs ont découvert une quinzaine de corps flottant dans le détroit au large de Calais. Après cela, le nombre de victimes a augmenté. Au moins 27 migrants se sont noyés et ont tenté de rejoindre les côtes britanniques, selon la presse britannique. “Tragédie”, a déclaré le Premier ministre Jean Castex. Encore un drame, le pire drame depuis 2018, et le déferlement à la croisée des chemins entre la France et l’Angleterre.

Au cours de la journée, d’importantes ressources de secours ont été déployées. Deux hélicoptères, un patrouilleur, un croiseur côtier et un canot ont été fouillés, selon la préfecture maritime du détroit et de la mer du Nord. « Le CROSS a mis en place un système aérien et maritime visant à retrouver d’autres personnes potentielles en mer et à évacuer celles trouvées. Le pronostic grave de certains dériveurs est décevant. Il semble qu’ils soient impliqués », indique le communiqué. Une vingtaine de véhicules de secours ont également pris en charge les victimes autour du port de Calais. Dans ce cadre, le parquet de Dunkerque a annoncé l’ouverture d’enquêtes pour “soutien à l’entrée dans des résidences illégales en groupe organisé” et “homicide involontaire”.selon Libération, Deux passeurs auraient été détenus dans du curry. Selon certaines sources, il y avait une cinquantaine de personnes à bord du bateau. Suivez toujours Libération, Cinq femmes et une fille figurent parmi les victimes.

Plus de 21 000 intersections depuis le début de l’année

“Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui abusent de leur douleur et de leur misère”, a déclaré Jean Castex sur Twitter. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin était prévu dans la soirée au port de Calais puis à l’hôpital de la ville. A Londres, le Premier ministre a convoqué une réunion de crise. Boris Johnson a déclaré dans le drame : “J’ai été choqué, rebellé et profondément attristé.”

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Depuis le début de cette année, les tentatives de franchissement du détroit ont doublé. Début novembre, près de 850 immigrants avaient réussi à arriver au Royaume-Uni. Depuis le 1er janvier 2021, plus de 21 000 personnes ont ainsi franchi la croisée des chemins. Les immigrés traversent de plus en plus la mer avec la fermeture du tunnel sous la Manche entre Calais et les deux pays. Depuis le début de cette année, trois personnes sont déjà décédées ainsi. Les quatre autres sont toujours portés disparus. Au cours des trois derniers mois, les tentatives de traversée du détroit à bord de petits bateaux ont doublé, et le secrétaire du détroit et de la mer du Nord, Philippe Dutriu, a mis en garde dans une interview à l’AFP vendredi dernier.

“Un jour c’est trop long”

Face à cette situation dramatique, les dirigeants associatifs restent vigilants. “Des gens meurent dans la Manche, qui devient un cimetière à ciel ouvert comme la Méditerranée”, a déclaré Pierre Roquez, coordinateur de l’Auberge de l’Immigration, une organisation humanitaire à Calais. “Aujourd’hui, c’est trop de jours”, a déclaré Natacha Bushar, la maire de Kale, sur BFM TV.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Dans cette affaire d’immigrés coincés au curry et attendant d’arriver en Angleterre, Londres et Paris ont chacun transféré la responsabilité. S’ils acceptent de renforcer leur coopération pour tenter d’arrêter le départ, une solution permanente ne semble pas se dessiner. “A moins qu’il n’y ait un passage sûr entre l’Angleterre et la France, ou si ces personnes ne peuvent pas être normalisées en France, il y aura des morts à la frontière, que Dharmanin vienne à Curry ou non”, a déclaré Charlotte. Utopia56, une association qui soutient Quantes demandeurs d’asile, a indiqué à l’AFP.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski