Audiences de tournage, dispense de jugement… Des mesures pour la confiance en la justice

-L’audition filmée-

“”Les enregistrements audio ou audiovisuels des audiences peuvent être autorisés pour des raisons d’intérêt public de nature éducative, informative, culturelle ou scientifique.“Et sans porter”Interférence à la bonne mise en œuvre des procédures et discussions“.

La diffusion n’est possible que lorsque la décision de fond est définitive.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Les parlementaires ont ajouté une garantie : le président de l’audience peut suspendre ou mettre en pause l’enregistrement pour n’importe quelle raison, et la diffusion l’accompagnera.»Explication pédagogique“.

Les enregistrements des audiences et des contre-interrogatoires par l’examinateur sont également autorisés.

-Enquête préliminaire-

“”La durée de l’enquête préliminaire ne peut excéder deux ans à compter du premier acte de l’enquête.“Cependant, il peut être prolongé après cette période.”Jusqu’à 1 an“Avec l’autorisation du procureur.

NS “Droit au silence« Il est tamponné à chaque étape de la procédure.

-Secret professionnel de l’avocat-

Le projet de loi montrait notamment l’ambition de renforcer la protection du secret professionnel des avocats mis en examen.

Le compromis trouvé par l’agent et le sénateur consacre le secret professionnel de l’avocat à la défense, mais encadre le travail de conseil. Par conséquent, il existe des exceptions à la question de l’évasion fiscale et de la corruption.

Lors du vote final au Palais Bourbon, le gouvernement a déposé un amendement de dernière minute adopté par le Parlement. Changez d’appareil avec une marge, mais “préciser« Des mesures qui ne répondent pas à la profession.

-Bracelet électronique-

Pour encourager le recours à l’assignation à résidence sous surveillance électronique au lieu de la détention provisoire, les juges doivent justifier pourquoi ils considèrent les bracelets électroniques inappropriés dès huit mois de détention provisoire.

-siège-

Une cour criminelle départementale de cinq juges de paix professionnels est généralisée pour des crimes pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison, plutôt que de compliquer un jury populaire. Un comité de surveillance composé de deux membres et de deux sénateurs évalue les réformes.

Devant le tribunal de première instance, une majorité de 7 votants sur 9 (actuellement 6) sera récupérée lors du délibéré et culpabilisera.

Pour permettre la rectification de la très ancienne affaire Miset Thiennot, ce texte élargit la possibilité de saisine du tribunal pour rectification de la peine signalée.Les aveux suivants obtenus sous la torture“.

-Délinquance continue

NS “Pôle national« Créé par un juge de paix professionnel qui suit ces dossiers de l’enquête au jugement.

Les empreintes génétiques des victimes ou de leurs familles peuvent être saisies dans le Registre national automatisé de l’ADN (FNAEG) pour une comparaison ultérieure en cas de série d’incidents.

-Appliquer une pénalité-

Le texte supprime les crédits de réduction de pénalité automatiques.

Le juge chargé d’appliquer le jugement a déclaré : “Montre suffisamment de preuves d’un bon comportement ou d’efforts sérieux pour se réinsérer“.

Pour les personnes reconnues coupables d’avoir agressé quelqu’un dans une institution publique, la commutation est limitée à quatre mois de prison par an.

Les mesures de sécurité pour les personnes condamnées à la réclusion à perpétuité pour des délits contre des policiers ou des policiers militaires ont été portées de 22 à 30 ans.

Le rappel de la loi est “Preuve pénalités avertissement« Il est considéré comme plus adapté pour faire face à des obstacles mineurs.

-Le travail du prisonnier-

Le texte prévoit la création “Contrat de travail pénitentiaire« . Des décrets ou des ordonnances doivent modifier et faire la durée légale du travail. »Favoriser l’ouverture des droits sociaux aux détenus pour favoriser la réinsertion des détenus“.

Le projet de loi vise à favoriser l’accès aux activités de détention pour les femmes détenues et à lutter contre la discrimination et le harcèlement sur le lieu de travail.

Créer un code pénitentiaire qui résume toutes les règles importantes concernant la détention.

-Profession légale-

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Ce texte appelle à une déontologie et à une action disciplinaire renforcées pour ces professionnels (notaires, greffiers des tribunaux de commerce, etc.) et prévoit la création d’une chambre d’action disciplinaire.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow de l’Institut Montaigne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.