Bénéfices records de Gazprom dans la crise gazière européenne

Augmentation record. Le géant russe Gazprom a annoncé lundi un résultat net record au troisième trimestre sur fond de crise gazière européenne en raison de stocks très bas qui ont contribué à des prix records.

Selon les résultats de la société, le bénéfice net de Gazprom pour le troisième trimestre était de 581,8 milliards de roubles (au taux actuel de 6,8 milliards d’euros), contre 251,3 milliards de roubles à la même période l’an dernier. Les ventes de Gazprom de juillet à septembre ont augmenté de 70 % en glissement annuel pour atteindre 2 370 milliards de roubles (27,8 milliards d’euros), également un record.

“Gazprom a continué à bien performer et a enregistré des performances financières record”, a déclaré Famil Sadigov, vice-président du comité exécutif du groupe contrôlé par l’État russe, dans un communiqué. Il a cité “l’impact évident de cette situation sur le marché d’exportation” et a dit espérer “au vu des tendances actuelles, nous aurons des résultats encore plus impressionnants au quatrième trimestre”.

Opposé entre l’UE et la Russie

L’Europe, où un tiers du gaz est fourni par la Russie, est confrontée depuis plusieurs mois à une flambée des prix du gaz sur fond de demande croissante liée à la reprise économique liée à l’épidémie liée au Covid-19. .. Le stock de gaz a été érodé par l’hiver prolongé de 2020 et n’a pas été entièrement rempli depuis lors. De plus, pour des raisons météorologiques, la contribution des énergies renouvelables comme l’éolien est en baisse.

Certains pays ont en partie blâmé les augmentations de prix de Moscou pour accélérer le test du gazoduc controversé Nord Stream 2. La Russie a nié et en retour remis en question la décision de l’Europe. Selon Moscou, l’UE a récemment privilégié les achats sur des marchés au comptant sensibles aux prix plutôt que de signer des contrats à long terme avec Gazprom.