Besançon : la bourde de Ciotti, qui a accusé à tort le maire de “déconstruction de Noël”


« NSGrand Besançon de décembre. A l’approche des fêtes de fin d’année, ces trois mots illumineront le centre-ville de Bison avec des illuminations nocturnes mises en place par l’élu Européen Ecologie Revelt (EELV), la Mairie dirigée par Amvinott.ça n’a pas coûté plus cher Eric Ciotti Retirez les charnières.Dans un tweet découvert par un collègue de ParisienLundi 29 novembre 2021, un candidat à l’investiture du Parti républicain (LR) pour l’élection présidentielle de 2022 a été érigé en brise-lames contre les “démanteleurs” de Noël.

« A Besançon, grâce au maire de Green, on dit « Décembre fantastique » au lieu de « Joyeux Noël ». Je veux être le président qui protège notre culture et nos traditions chrétiennes des démolisseurs et macronistes d’extrême gauche », a en effet craqué dimanche après-midi l’adjudant des Alpes Maritimes.

Joute 2.0

Face à une nouvelle polémique, un conseiller municipal de Besançon a emmené un renne dans les bois et a aussitôt accusé Eric Chiotti de mentir. Ainsi, les écologistes sont toujours sur Twitter, et ces illuminations ne sont pas dues à son équipe, mais le résultat d’activités commerciales initiées par l’ancien maire PS, puis LREM-, Jean-Louis Huselett en 2019. Je m’en souvenais. Et les conseillers municipaux actuels ajoutent prudemment que la mairie organise davantage de marchés de Noël. […], Vous auriez rencontré le Père Noël là-bas. Ne t’a-t-il pas laissé un cadeau au pied de l’arbre ? “”

L’Office du commerce de Besançon (OCAB) a été à l’origine de l’opération “Décembre fantastique” puis a confirmé les propos d’Anne Vignott et reconnu sa “pleine responsabilité dans le choix de la campagne de communication”. Et à lire le programme du festival OCAB, ce dernier ne semble pas être un « démolisseur » efficace. Parisien Par conséquent, il a été confirmé que le terme « Noël » apparaît 150 fois dans la brochure de 17 pages.

Lire à nouveauLipietz : « L’industrie du sapin de Noël est un véritable fléau.

Double focus qui n’a pas empêché l’équipe d’Eric Ciotti de survivre et de signer. La meilleure amie élue a taxé la “malveillante” Mairie de Besançon car c’est elle qui a mis en place les illuminations. “Elle n’est pas obligée de mettre “Décembre fantastique” puisque l’organisation des commerçants a choisi ce nom”, a balayé cette source. Le HuffPost.. Un jeu qui tend à montrer que l’esprit de Noël n’a pas encore rayonné à l’élection présidentielle.