Biathlon : grâce à la deuxième place d’Anais Chevalier, Bruce retrouve sa couleur

Pour Bruce, les jours sont révolus et (heureusement) pas les mêmes. Anais Chevalier, 28 ans, s’est rétablie après une bévue individuelle de 15 kilomètres samedi lors de la manche d’ouverture à Östersund (Suède). Le 52e de la veille, le premier tricolore de la saison 2020-2021, vice-champion du monde de spécialité, a pris la deuxième place du sprint (7,5 km) derrière Hanna Öberg en Suède et devant Marte Olsbu Ryceland en Norvège. .

Un grand éclat de fierté qui correspond à 10/10 sur le 15e stand de tir du podium en carrière. Justine Braisaz-Bouchet (samedi 38 au 6) a également ajouté de la couleur à la délégation française. “Je suis un peu mécontent de ne pas être sur le podium. Elle glisse. Elle n’était pas fraîche, mais elle s’est battue. C’est quand même vraiment cool de finir le week-end comme ça.”

Anais Beth Condo est arrivée à la 13e place. La Biélorusse Dinara Alimbekaba a pris la tête du classement général de la Coupe du monde, à la quatrième place comme samedi.

« Nous avons dû montrer les dents au lieu d’être un spectateur individuel comme la veille », explique le chef d’équipe féminin Frederick Jean. C’est ce que la fille savait faire. Ils avaient besoin de se faire confiance et de mettre un terme à ce qui s’était passé. Surtout qu’il n’est pas possible de tirer des conclusions sur une course. Super podium, super 6ème place, super réaction, beaucoup de positif. Eberi skie très vite et bat la concurrence, mais nous sommes là. Au bon tempo…”