Bruno Le Mer prolonge d’un an le contrôle renforcé des investissements étrangers


N.-É.En France, annoncé lundi 29 novembre par le ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie Bruno Le Maire, le durcissement du contrôle des investissements étrangers sera prolongé d’un an. Cette mesure a été mise en place au plus fort de la pandémie pour protéger les entreprises françaises du secteur stratégique fragilisé par la crise sanitaire.

Le seuil de déclenchement du contrôle de l’État sur les investissements d’entreprises étrangères (non européennes) dans la capitale française a été abaissé de 25 % à 10 %. “Il devait se terminer le 31 décembre. Je vais le prolonger d’un an”, a déclaré Bruno Le Mer sur France 2.

De nombreux secteurs stratégiques impliqués

Le règlement concerne un certain nombre de secteurs stratégiques tels que l’énergie, la défense, les transports et l’alimentation, et la liste a été élargie à la biotechnologie l’année dernière également. “Pendant la crise, nous avons abaissé ce seuil de rétention à 10 % car certaines entreprises pourraient être fragilisées au lendemain de la crise et risquer de perdre un certain nombre de compétences, de technologies et de savoir-faire. , Soyons prudents”, a expliqué le ministre.

Lire à nouveauBruno Le Mer : « La victoire contre l’empire numérique est possible »

D’autres pays, comme l’Allemagne, suivront les recommandations de la Commission européenne, qui a exhorté 27 à se “protéger” face aux menaces sanitaires, ainsi qu’en 2020, notamment pour protéger les entreprises de santé. Groupe étranger.