Carnet de vaccination : Pour les demandes uniquement pour les plus de 16 ans


etAprès un échec décisif à trouver un compromis avec le Sénat jeudi 13 janvier, le Parlement a repris vendredi après-midi un projet de loi instaurant un laissez-passer de vaccination, qui ne devait pas s’appliquer aux moins de 16 ans. Face à l’épidémie, le porte-parole du gouvernement Gabriel Atal monte sur le podium, “plus le temps” au nom du ministre de la Santé Olivier Véran, qui a été influencé par le Covid-19.

Gabriel Attal a défendu le “Texte de consensus démocratique et de robustesse face au virus”, envisageant la “plus grande incitation” à la vaccination dans la prochaine voie vaccinale. Environ 450 amendements sont en discussion, et les opposants ne sont pas prêts de se rendre, à l’instar des élus LFI, qui n’ont pas défendu par avance la motion de refus contre le texte “détention”. Les parlementaires travailleront sur une version du projet de loi de vendredi à samedi minuit qui est proche de ce qui a été voté en première lecture la semaine dernière, mais avec certains amendements, elle pourrait aussi s’inspirer d’un examen contrôlé par le Sénat.

Par conséquent, la présentation du carnet de vaccination est limitée aux personnes de plus de 16 ans pour les activités de loisirs, les restaurants et bars, les foires commerciales ou l’accès aux transports en commun entre les régions. Les mineurs entre 12 et 15 ans sont tenus de présenter leur carte sanitaire en cours. En d’autres termes, vous pouvez aller au restaurant en donnant un résultat négatif à un simple test. dépistage.

Lire à nouveauAnti-Bucks “Anoi” Macron

Le Sénat réexaminera le projet de loi samedi

Gabriel Attal a entériné ce « bilan » approuvé par la Commission jeudi soir. Cependant, le gouvernement et la majorité ont décidé de rejeter une nouvelle série d’amendements de l’opposition afin d’exempter toutes les personnes de moins de 18 ans du laissez-passer. “Priver un certain nombre de mineurs d’activités sportives et culturelles paraît disproportionné par rapport à la souffrance des jeunes”, a martelé le communiste Stephen Pay. “Il n’y a pas de limite à la bêtise”, a déclaré Antoine Savignat (LR), qui a accusé le gouvernement d’être “en désaccord avec sa famille”.

Lire à nouveauCoignard – Halte à l’épidémie du « Grand Mot » !

De plus, l’identité du propriétaire du pass peut être vérifiée par le propriétaire de la cafétéria ou du restaurant sur la base du “document officiel avec sa photo”. L’agent prévoyait également de réduire de moitié le montant des amendes administratives par employé pour les entreprises qui ne jouent pas aux jeux du télétravail. Le Sénat réexaminera le projet de loi samedi, après quoi le Parlement annoncera probablement ses derniers mots dimanche. J’ai appris l’adoption finale par des sources du Congrès.

L’accord sur le texte semblait proche jeudi après-midi, mais après un tweet du sénateur patron LR Bruno Rutairo, la commission paritaire du vice-sénateur et du sénateur a échoué. Il a proclamé la “victoire du bon sens” de son peuple, qui a fait bondir la majorité au nom du respect du fonctionnement du Congrès.

Lire à nouveauAu Sénat, la colère de Claude Malfred contre Antibacs

“On n’anticipe jamais l’issue du débat”, a réagi vendredi le président de l’institution Richard Ferrand (LREM). “Si la commission mixte réussit, c’est un succès pour les deux parlements. Je sais que le président Lurcher partage cette conviction”, a-t-il déclaré après avoir mis en ligne à deux reprises le président du Sénat LR.