“Ce que sa propre famille lui reprochait très mal” : Comment François Hollande se bat pour réhabiliter son quinquennat

Il était encore à Strasbourg à Arras ce jeudi, samedi dernier… et la tournée continue. François Hollande continue de sillonner la France pour la séance de dédicace de son dernier livre, Afronter (Stock). Il semble que le nombre augmente également dans les médias. Si beaucoup soupçonnent un ancien chef de l’Etat de s’apprêter à incarner le potentiel sur lequel compter si Anne Hidalgo s’effondre dans la course à l’Elysée, Hollande est désormais, avant tout, un bilan de cinq ans de mandat.

La réhabilitation était considérée de plus en plus nécessaire car le Président de la République n’avait jamais été aussi critiqué par sa propre armée pendant et après sa mission. Rebelles, scandale Arnaud Montebourg avant l’appréciation du gouvernement, démission de Christiane Taubila… et utilisé par le premier secrétaire du PS Olivierfort en janvier 2019 sur la privation de nationalité souhaitée par François Le mot “trahison” Hollande et “travailleurs”. famille de le blâmer de cette manière », se souvient Paul Roch, président de la Fédération socialiste Collase.

“François Hollande se bat pour un livre qui s’intéresse au regard critique que l’on a pour lui”, confirme Jean-Christoph Cambadellis, ancien numéro un du PS. Il tente d’expliquer que la raison pour laquelle il l’a empêché de se représenter n’était pas due à ses dossiers, mais à la trahison d’Emmanuel Macron et à la critique instable des rebelles. .. “”

Visité 140 villes depuis 2017

De dévouement à la rencontre des jeunes et du lycée, François Hollande a visité plus de 140 villes depuis la fin de sa mission. « Les Français qu’il rencontre lui sont reconnaissants pour tous mariages ou départs en retraite anticipés pour carrières longues et emplois difficiles », aime-t-il souligner l’un de ses proches.

Lors de l’attentat de 2015, Eric Zemmour a crié : « Les autorités étaient conscientes du danger et voulaient que les Français meurent plutôt que d’empêcher les immigrés de venir en France. “Les terroristes du 13 novembre venaient de Belgique. Ce sont des Belges ou des Français”, a-t-il frappé sur Radio J, rappelant les mesures prises par l’Union européenne pour “contrôler les arrivées extérieures”. Face au drame actuel des réfugiés de Grande-Synthen, François Hollande défend le démantèlement de la jungle au curry organisé en 2016 à l’Inter français.

Mais c’est surtout son camp que l’ancien chef veut regagner du respect. « La journée du 6 novembre, passée au domicile d’Anne Hidalgo et de la Corrèze, l’intérêt était double. Décrypter Cambadellis. Pour Anne Hidalgo, c’était d’attirer les électeurs de la social-démocratie. Pour François Orlando, c’était une façon de se réintroduire. à sa famille socialiste, qui l’avait en grande partie éliminé. Une reconquête qui semble porter ses fruits. Il est désormais le dernier-né de l’Ipsos de Le Poin. Selon la liste, il est la troisième personnalité la plus appréciée des supporters PS (après Martine Aubrey et Jack Lang. Par ailleurs, l’équipe d’Anne Hidalgo a “garanti la jeunesse” et renforcé la police. N’hésitez pas à citer en exemple les mesures prises au cours de son quinquennat. François Hollande le dit et un peu de réconfort pour le répéter : “L’important c’est le signe qu’on laisse dans l’histoire…”