Christiane Taubila s’apprête à officialiser sa candidature à Lyon


VSCela dit, je l’ai fait (très) rapidement. Christiane Taubila a promis de clarifier sa position à la mi-janvier. Samedi 15 janvier, l’Agence France-Presse le divisera davantage, même si les politiques doivent se lancer prochainement dans l’élection présidentielle et ont l’ambitieux objectif de rassembler une gauche plus clivée. Elle précise qu’il y a un risque. Les anciens candidats à la présidentielle de 2002 doivent officialiser leur candidature lors d’un rassemblement radical de la coalition de gauche dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon. C’est un choix symbolique en faveur de Canuts, un ancien ouvrier de ce quartier de la soie.

Ses propos interviennent lors d’un week-end politique chargé : sa rivale Anne Hidalgo est Billerbanne, Valérie Pécrès de Grèce est dirigeante immigrée, Marine Le Pen vidéo du Louvre, Eric Zemmour de Château Thierry, et même Jean-Luc Melenceon Nantes. Christiane Taubila doit “parler de sa vision de la France, de ce que la gauche peut apporter à la France, et de ce qu’elle peut apporter”.

L’ancienne gardienne de gauche de François Hollande est notamment connue pour son combat contre la loi reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité et le début du mariage avec un couple homosexuel, et fait donc partie des électeurs. » lorsqu’elle a annoncé le 17 décembre qu’elle « envisageait » de devenir candidate. ..

Lire à nouveauTaubila PME Avancement

Super candidature ?

Pourra-t-elle réussir à former un syndicat jusqu’alors infructueux à moins de trois mois de l’élection présidentielle ? En revanche, certains socialistes considèrent-ils encore avoir contribué à l’expulsion de Lionel Jospin au premier tour de l’élection présidentielle de 2002 par sa candidature ? Après cela, elle n’a remporté que 2,32% des voix. Pour elle, la “convergence” idéaliste à gauche est “suffisante pour nous permettre de gouverner ensemble pendant cinq ans”. Pourtant, son entrée dans l’arène il y a un mois n’a pas encore atteint une percée dans ses intentions de vote, malgré l’engouement populaire dont elle jouit sur terre.

Et sa candidature “brouille la division”, selon ses détracteurs, cinq autres candidats se présentent déjà sans succès : l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon, l’écologiste Yannick Jadot, la socialiste Anne Hidalgo, le communiste Fabien Roussel et le “Lemon Tada” du Français Arnaud Montebourg. galop, proche de l’abandon. Christiane Taubila a promis de soumettre une “démission” des électeurs de gauche (120.000 déjà votés) à l’initiative des primaires populaires populaires, quelle qu’en soit l’issue.

Elle est la favorite de ce discours, même si ses partisans font semblant de croire qu’ils ne peuvent rien gagner. En particulier, tous les autres candidats de gauche dont les noms sont proposés lors de ce scrutin ont refusé de se présenter.

Lire à nouveauCotta-Taubila, confiance en soi et nervosité

“Réalisateur célèbre” de son côté

Même Anne Hidalgo, très difficile dans les sondages, a finalement renoncé à chercher la primaire à gauche et s’est rendu compte que ses concurrents, notamment Yannick Jadot, refusaient d’accepter cette démarche.

L’ancien PS insoumis Christian Paul, qui fait campagne avec lui, a déclaré dans un sondage en février que “si la possibilité d’enthousiasme conduit à l’intention de vote”, “certains candidats sont le résultat du résultat de la primaire”. “.”

Christiane Taubila, qui porte son nom, s’est déjà renforcée du soutien de plus de 80 comités créés bien avant le début de la bataille, et de “tous les jours des participants” dont des “réalisateurs connus”. En voyant arriver, disent des proches. Elle aussi “ne s’inquiète pas” du parrainage, garantissant les personnes qui l’entourent. “Au-delà du PRG, un certain nombre d’élus de gauche soutiennent sa démarche”, dit-on.

Le candidat guyanais a déjà réussi à convaincre la présidente PS Marie Guit DuFay en région Bourgogne-Franche-Conté. Et le maire PS de Marseille, Benoit Payan, a annoncé qu’il soutiendrait les vainqueurs de la primaire populaire. Il garantit toutefois aux proches de M, “pas de duel” ou “pas de compte à régler” avec la candidate socialiste Anne Hidalgo.moi même Taubila. Christiane Taubira, invitée de 20 heures sur France 2, annoncera son programme plus tard. Au programme, “des idées surprises et nouvelles”, mais “pas un catalogue La Redoute ou Ikea de 1 000 suggestions”.

Lire à nouveauCoignard – Le Grand Noël de Christiane Taubila