Compte courant, épargne… Quel est l’héritage d’Emmanuel Macron ?


et A la fin de sa mission, le Chef de l’Etat doit fournir une déclaration de sa situation patriotique. Ce dernier a été publié au journal officiel des hauts fonctionnaires jeudi 9 décembre pour la Transparence de la vie publique (HATVP). Emmanuel Macron a perçu 1,07 million d’euros de revenus entre le début de son mandat à l’Elysée et le 31 décembre 2021.

L’essentiel des revenus du chef de l’Etat provient des indemnités qu’il perçoit en tant que fonctionnaire élu. Autre source de revenus, plus modeste : l’ancien ministre de l’Economie a perçu environ 35 000 € de plus-values ​​mobilières et immobilières au cours de son mandat (bien qu’il ne prétendait pas posséder de biens immobiliers). Le président dispose également d’une assurance-vie de 113 412 €, de quelques dépôts d’épargne et de nombreux produits d’épargne (livret développement durable, plan d’épargne logement…).

Macron doit encore rembourser près de 127 000 euros de prêt

Au niveau de sa dette, Emmanuel Macron devra rembourser environ 127 000 € du prêt qu’il a emprunté au Crédit Mutuel en 2011. La dette a été réduite de près de moitié depuis la dernière déclaration de patrimoine (246 000 € seront remboursés en mars 2017).

L’Elysée a expliqué jeudi que le président devrait adresser cette déclaration de patrimoine de fin de mandat au Conseil constitutionnel “six à cinq mois avant l’expiration de son mandat le 13 mai 2022”. « Dans le cadre de l’élection présidentielle de 2022, de hauts responsables [pour la transparence de la vie publique] D’ici janvier 2022, il publiera son point de vue sur l’évolution du patrimoine du président de la République au cours de son mandat », a ajouté le palais.

Lire à nouveauEmmanuel Macron A-t-il “brûlé la boîte” ?

Dans la déclaration d’intérêts d’octobre 2014, Emmanuel Macron a déclaré avoir perçu « un bénéfice avant impôts de 3,3 millions d’euros » en 2009 en tant que membre de la banque Rothschild, alors secrétaire général adjoint du président de la République. Selon l’Association Anticor, le gouvernement a été ministre de l’Économie en août 2014.