Conseil national des imams institué par la Mosquée de Paris et les trois fédérations

“”Aujourd’hui est un jour historique« Devant 200 cadres religieux et responsables de lieux de culte de Paris et d’ailleurs, le curé des Chems-eddine Hafiz, GMP à Paris, a déclaré qu’ils étaient réunis à l’hôtel Portede Bagnolet.

“”Ce moment scelle notre responsabilité envers les musulmans français et tous nos concitoyens.“Ce CNI (le projet a été lancé à plusieurs reprises mais n’a pas abouti) a rappelé ce qui avait été demandé par l’Elysée à l’automne 2020 dans le cadre de la lutte contre l’islam radical, a-t-il ajouté…Séparatisme“.

Outre le GMP, cette organisation a été fondée par le Conseil français des musulmans, les Frères musulmans de France (anciennement UOIF, proche des Frères musulmans), et la Fédération des associations islamiques de France (FFAIACA). ), quittant le secrétariat du Conseil français du culte musulman (CFCM) en mars dernier.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

A la mosquée de Paris dimanche matin, les présidents de ces quatre fédérations, les imams de ces fédérations, et les imams indépendants (c’est-à-dire l’Assemblée constitutionnelle de 26 membres) sont les associations qui respectent la loi de 1905, ce CNI. J’ai voté pour la loi. Elu “À l’unanimité“Je suis l’imam Baamadu.

Ce Franco-Mauritanie de 37 ans originaire de FFAIACA est l’imam de la grande mosquée de Sergueï Pontoise depuis plusieurs années.concentré“Maintenant, il a fait part à l’AFP de sa nouvelle mission.

“”La première mission du CNI est d’accompagner la vie professionnelle des imams et multidates (femmes religieusement responsables telles que ministres, ndlr) en France.», a souligné M. Hafiz.

-Valeurs républicaines-

Trois niveaux d’agrément sont proposés : “Imam“,”Offrir 5 prières quotidiennes“, Puis”Imam prédicateur“Une personne qui peut prêcher le vendredi, et enfin”professeur d’imam“Ce que tu peux faire”Soutenir les imams inexpérimentés“Pour certaines questions, vous pourrez faire la dernière.”Donner une position vraiment islamique“.

Le but est que tous les imams actuels demandent la certification. Demandes pouvant être faites dans le délai “1-2 ans», selon M. Hafiz.

Neuf résolutions de cette première conférence Imam ont été lues. Parmi ceux-ci, “L’islam est pleinement compatible avec les valeurs de la république“Dans un autre exemple, les participants sont”Doublez vos efforts pour prévenir la radicalisation“.

A terme, les instigateurs de ce projet entendent promulguer une loi Imam avec salaire et protection sociale.

Le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin est venu saluer Ba Amadhu au GMP dimanche matin, ont indiqué ses collaborateurs et GMP.

L’organisation à peine constituée est contestée par le président du CFCM. Dans la déclaration de cette semaine, Mohammed Musaui a qualifié l’initiative de “Détournement de travaux réalisés avec l’appui du CFCM“. Annoncé la création du CNI le 12 décembre, il a promis au CFCM de réserver.”Le droit d’agir par tout moyen légal pour mettre fin à cette attitude irresponsable“”

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“”Nous ne fermons la porte à personne», ont souligné dimanche Hafiz et Mme Kubibeck.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton