Coronavirus : nombre croissant de classes fermées


N.-É. Dans toute la France, 4 048 classes étaient fermées au vendredi 19 novembre, soit 0,8% de toutes les classes du pays. Le ministère national de l’Éducation a révélé que ces chiffres sont en augmentation, soulignant l’augmentation évidente qui a eu lieu cette semaine. Ce nombre a augmenté plus que jamais depuis septembre, mettant fin au pic de la classe des 3 300 le 16 septembre. Le 22 octobre, quelques jours avant la Toussaint, les portes de 1 246 classes se sont fermées.

Cependant, c’était nettement moins qu’en avril dernier, avant la fermeture de l’école pendant quelques semaines, avec plus de 11 000 classes fermées (11 272 classes le 2 avril). Après cela, il a de nouveau baissé (il a atteint 5 110 à la fin du mois de mai).Dans une interview mardi Parisien, Jean-Michel Blancel, ministre de l’Éducation nationale, a relevé 1 057 chiffres de classe fermée, soulignant que “ça va forcément augmenter comme d’habitude pendant les vacances”.

Lire à nouveauCovid-19 : Un masque incontournable pour les élèves du primaire à nouveau

Quelle académie est la plus touchée ?

A partir de cette semaine, lorsque les données se sont arrêtées jeudi à midi, le ministère montre également que 28 structures scolaires (toutes des écoles élémentaires, mais aucun collège ni lycée) sont fermées en raison de l’épidémie. Au total, 10 962 cas de Covid ont été recensés au cours des 7 derniers jours (sur un total de 12,2 millions d’étudiants), contre 3 620 le 22 octobre. Le nombre d’agents de l’Éducation nationale (sur 1,2 million) est de 776, contre 257 à fin octobre.

Par géographie, les académies de Créteil, Versailles, Lille, Nantes, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Toulouse et La Réunion sont les plus touchées par les fermetures de classes (plus de 200 classes fermées). Le cas de Covid dans une classe d’école primaire conduit à la fermeture. En cas de contamination au collège ou au lycée, seuls les élèves ayant des cas contacts non vaccinés devraient être mis en quarantaine pendant une semaine. Après lundi, les élèves du primaire de toute la France devront à nouveau porter le masque pour éviter l’augmentation de la contamination par le Covid-19. La France est frappée par une nouvelle vague de Covid. Durant les deux semaines, le nombre de pollutions a augmenté très rapidement, de l’ordre de 40 à 50 % par semaine.