Coupe d’Europe : le club français relève la tête

Les temps changent. Le club français, longtemps considéré comme un mauvais élève parmi les grands européens de la scène continentale, a retrouvé la tête d’affiche. Un rang plus digne. La France ne fait pas aussi bien cette saison, malgré la défaite du PSG à Manchester City (2-1) en Ligue des champions mercredi et la défaite de l’OM (4-2) à Galatasaray en Ligue Europa jeudi.

Après avoir joué seulement cinq jours dans toutes les compétitions européennes, les quatre clubs ont déjà annulé les graines de sésame pour la prochaine série d’épreuves auxquelles ils participeront.

En Ligue des champions, le PSG est deuxième du groupe, mais a déjà des billets pour la 8e journée de Ligue des champions en poche. Lille, autre représentant de l’événement Queen, est actuellement numéro un du groupe et imitera les Parisiens. Si Mastiff ne s’incline pas devant Wolfsburg le 8 décembre, ce n’est pas surprenant.

En Ligue Europa, Lyon et Monaco sont assurés de terminer premiers du groupe, ils peuvent donc se qualifier pour 16 tours. Même scénario de Rennes en 16e de finale de Ligue Europa Conférence, ultime naissance du tournoi et quatrième niveau en Europe.

Il souffre actuellement beaucoup sur la scène continentale, mais l’OM peut passer aux 16es de cette nouvelle C4. Ainsi, la France a réalisé un Grand Chelem et a pu avoir six représentants en 2022…

La France est troisième de l’indice UEFA cette saison, derrière l’Angleterre et les Pays-Bas, avec un total de 11,916 points (13,571 points en Angleterre et 12,6 points aux Pays-Bas). -Meugler). Dossier historique.

Au cours de la dernière décennie, la France ne s’est améliorée qu’une seule fois lors de la saison 2016-17. Il présente l’AS Monaco en Ligue des champions (l’année où Barcelone est revenu au PSG en 16e de finale) et les demi-finales à Lyon. Ligue Europa. Après cela, elle a récolté 14,416 points. On est donc loin de la situation pessimiste de la saison dernière (7,916 points).

Grâce à ces résultats, la France reste cinquième derrière l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie dans le classement général de l’indice UEFA, calculé sur la base des résultats de l’Europe au cours des cinq dernières saisons. Elle creuse notamment l’écart avec son grand rival le Portugal en nombre de billets proposés à chaque pays par les organisations européennes avant la refonte du tournoi à partir de 2024.