Covid-19 : “La cinquième vague est là” prévient Gabriel Atal


N.-É.La résurrection du Covid-19 constituera-t-elle une menace pour Noël, comme les Français l’ont peut-être vécu en 2020 ? Lors d’une conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres mercredi 17 novembre, Gabriel Atal a fortement mis en garde contre une grave récurrence de l’épidémie. “La cinquième vague est là”, a-t-il déclaré aux journalistes, affirmant que “partout l’épidémie s’accélère et le virus s’installe”.

Cependant, le rapport BFM TVCe n’est pas une période de panique générale, et ce n’est pas aussi bon que la santé de fin 2020. Actuellement, il y a environ 10 000 nouveaux cas par jour en France, plus de 16 000 à l’époque.

Lire à nouveauCovid-19 : 5ème vague de non vaccinés ?

Bien sûr, l’écart n’est pas grand. La bonne nouvelle est l’effondrement du taux d’occupation des unités de soins intensifs. En novembre dernier, 33 000 patients ont été soignés par un hôpital public dévasté. Cette année, ils n’ont “que” 7 500 personnes à soigner… la plupart n’ont pas été vaccinées. Selon Gabriel Attal, l’occupation de l’hôpital est très rassurante en raison des injections. “Grâce au vaccin, au parcours sanitaire, et bien évidemment aux efforts de chacun. Par conséquent, aucune panique ne se produit et aucun confinement particulier n’est visible. BFM TVUn porte-parole a déclaré mardi 16 novembre : “En principe, le gouvernement n’exclura rien”. “Donc, toutes les cartes sont face à cette cinquième vague”, a-t-il ajouté mercredi, précisant que la France “chaque vague est meilleure que la précédente”.