Covid-19 : le Centre européen de prévention des maladies appelle à une action « urgente »


NS’L’Europe ne peut plus attendre. Face à une reprise épidémique dans les pays de l’UE et même dans le monde, les responsables européens de la santé commencent à exprimer leurs inquiétudes et à faire pression sur les nations. L’agence des maladies de l’Union européenne a également poingné la table mercredi 24 novembre, appelant les États membres de l’UE à prendre des mesures “urgentes” pour éviter des “charges sanitaires très élevées” » décembre et janvier. Dans un message de la présidente Andrea Ammon, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) recommande que les personnes de plus de 18 ans reçoivent le vaccin dit « de rappel », en donnant la priorité aux personnes de plus de 40 ans. Je le suis.

Les institutions européennes appellent également à des niveaux plus élevés de vaccination dans l’UE, en particulier dans les pays les plus sous-développés. Les niveaux généraux de vaccination dans les trois pays de l’Union européenne et de l’Espace économique européen sont toujours inférieurs à 70 % de la population totale, mais « le fossé vaccinal se creuse et ne peut pas être comblé rapidement et le virus Il y aura beaucoup d’espace pour s’étendre .» Souligne l’ECDC. Andrea Ammon a déclaré dans une déclaration vidéo : « Nous devons nous concentrer de toute urgence sur le comblement de cette lacune immunitaire, en fournissant une dose de « rappel » à tous les adultes et en réintroduisant des mesures non pharmaceutiques.

700 000 autres personnes mourront-elles en Europe d’ici le printemps ?

Son avertissement intervient au lendemain de l’OMS Europe, qui a indiqué mardi craindre 700 000 décès supplémentaires d’ici le printemps dans toutes les régions d’Europe et 50 pays d’Asie centrale. Le dernier scénario de l’ECDC indique que « la charge potentielle des variantes delta dans l’UE est très élevée en décembre et janvier, à moins que des mesures de santé publique ne soient désormais mises en œuvre, combinées à des efforts pour augmenter la proportion de vaccination dans la population totale. être. “

Lire à nouveauCoignard-Covid : 5e Des vagues “éblouissantes”, est-ce vraiment le mot juste ?

Dans l’Union européenne, 67,7 % de la population est vaccinée deux fois, mais les différences entre les pays sont stupéfiantes. Ainsi, selon les chiffres de mardi, seuls 24,2% des Bulgares sont vaccinés contre 86,7% des Portugais.