Covid-19 : le championnat de Chine de football déclare la salle fermée jusqu’à la fin de la saison quelques semaines avant les Jeux olympiques d’hiver

Le match de football de la Premier League chinoise se déroulera sans spectateurs alors que Pékin se prépare à accueillir les Jeux olympiques d’hiver (4-20 février 2022). Il s’agit d’une mesure visant à limiter le risque de contamination par le Covid-19.

Dans un communiqué publié jeudi soir, la Super League chinoise (CSL) a annoncé que le match se jouerait à huis clos jusqu’à la fin de la saison début janvier.

La décision a été prise “à la lumière de l’état actuel de la prévention et de la gestion du Covid-19 pour protéger la santé publique”, a expliqué CSL.

L’organisation décidera plus tard s’il y a lieu de reprendre la réunion “dans le contexte de l’épidémie” en général.

La ligue a pris une décision peu avant la reprise du championnat dimanche après une suspension de quatre mois visant à permettre aux joueurs de l’équipe nationale de se concentrer sur le match de qualification pour la Coupe du monde 2022. ..

Pour des raisons de santé, les 16 équipes du championnat seront réparties en deux groupes et ne joueront que dans deux endroits, la ville portuaire de Dalian (nord-est) et la ville de Suzhou (est) près de Shanghai.

Plus tôt cette année, des dizaines de milliers de spectateurs ont participé au match de première division lorsque la compétition a repris après avoir été suspendue en 2020 en raison d’une épidémie.

La Chine, où le Covid-19 est apparu fin 2019, a pu freiner l’infection au printemps 2020 après avoir imposé des mesures drastiques comme la quarantaine, le confinement et la fermeture de facto des frontières à travers la rizière.

Cependant, des épidémies sporadiques ont été observées ces derniers mois et les autorités s’efforcent d’éradiquer le risque d’épidémie avant les Jeux. Seules les personnes résidant en Chine peuvent participer aux Jeux olympiques d’hiver. Les sportifs sont piégés dans la « zone verte » et ne peuvent en sortir, nécessitant des tests de dépistage quotidiens. Les personnes non vaccinées doivent se conformer à la quarantaine pendant trois semaines après leur arrivée en Chine.