Covid-19 : le marché de Noël de Strasbourg est époustouflant


N.-É.Le marché de Noël de Strasbourg, grand événement touristique annulé en 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19, a rouvert vendredi 26 novembre, et pendant un mois, le quartier de la capitale alsacienne était tendu et sain. mesures pour faire face à la condition. Elle a été pleurée par un attentat qui a fait cinq morts en 2018, et a été entravée par d’importantes mesures de sécurité l’année suivante et a été purement et simplement annulée en 2020. Ces dernières années, le “Christkin delsmärik” (“Marché de l’Enfant Jésus”) d’Alsace a déménagé de Charybde à Scylla.

La relance cette année de l’événement, qui nécessite sanitaire, évacue 1,5 million de visiteurs et produit un bénéfice économique de 250 millions d’euros, imposera des mesures de rigueur à la province de Balan et à la mairie écologique. Si vous n’avez pas besoin de pass sanitaire pour accéder aux abords de l’événement prévu le 26 décembre, vous devrez vous restaurer dans l’espace délimité.

De même, un masque est obligatoire. Des contrôles sont effectués et des médiateurs arpentent l’allée, rappelant l’importance des gestes barrières. Du gel hydroalcoolique sera également disponible dans tous les chalets. Les chalets seront espacés les uns des autres cette année et placés dans des allées plus larges pour faciliter la circulation des visiteurs et éviter les effets de congestion.Le marché ” investit 13 places […] Il y a plus de 300 chalets. Il n’est pas possible d’imposer un forfait hygiène d’un mois aux habitants », a justifié Jeanne Barseghian, maire d’EELV à Strasbourg.

Lire à nouveauJeanne Barseghian : “Oui, les locaux peuvent inspirer le public.”

“Sur commande”

Ainsi, face à une situation épidémique très volatile, les préfectures et les mairies ont opté pour des mesures à géométrie variable qui peuvent évoluer en fonction de l’incidence. Ainsi, comme c’est désormais le cas en Alsace, il était prévu qu’en cas de dépassement de la barre des 200, l’espace restauration (« food court ») ne soit accessible qu’avec un pass sanitaire. La mairie l’a noté mardi, 72 heures avant son inauguration, précisant que “les boissons” et “la nourriture” ne peuvent être consommées que dans ces zones. « Une fois que vous contrôlez votre pass santé à l’entrée, vous pouvez vous asseoir et manger et boire », explique Jeanne Barsegian, qui revendique une « capacité de 1 000 places en même temps ». “TaylorMade” pour ne pas pénaliser les exposants : “76 chalets sur 300 fournissent de la nourriture”, a-t-elle précisé.

En Allemagne, où la santé se dégrade, certaines villes comme Munich et Heilbronn ont annulé les marchés de Noël ou les ont reportés sine die, comme Sarrebruck. Comme l’a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ce scénario est redouté au Grand Est dans le contexte de la cinquième vague “éblouissante”. Mais le maire de Strasbourg ne veut pas y croire. Elle a répondu que l’annulation n’était “pas à l’ordre du jour”, soulignant le travail effectué par l’organisation sanitaire locale “avec l’Etat et l’ARS”.

Lire à nouveauComment Strasbourg tente de sauver les vacances après s’être fait voler le marché de Noël

“Optimisme”

Outre l’épidémie de Covid, des risques sécuritaires existent encore cette année, avec un « niveau de menace terroriste ». […] Particulièrement élevé “En France et à Strasbourg, début novembre, la gouverneure de Baran Josiane Chevalier a prévenu qu’il avait annoncé la mobilisation de “plus de 700” côté policiers. Si les contrôles systématiques aux postes de contrôle aux abords du marché sont abandonnés, ce qui est rarement apprécié par les visiteurs et les habitants de Strasbourg, la police procédera à des “contrôles aléatoires et nombreux dynamiques” à l’entrée et au marché.

Ne vous découragez pas qui la famille est présente sur le marché strasbourgeois depuis “plus de 80 ans” et à l’aube de ce 451.e L’édition affiche cet « optimisme » : « Nous vivons ensemble depuis près de deux ans. [l’épidémie]« Les gens y sont habitués », poursuit-elle en achevant son chalet de confiserie « Les Délices » sur la place Kléber. “Si tout le monde respecte les gestes barrière et fait ce qu’il faut, ça devrait aller. J’ai confiance”, sourit-elle.

Lire à nouveauOù se trouve le plus beau marché de Noël de France ?