Covid-19 : le nombre de cas a doublé en une semaine


“VSSa cinquième vague, ça commence de manière fulgurante », a prévenu le porte-parole du gouvernement Gabriel Atal dans CNews ce dimanche. La France commence à susciter l’inquiétude alors que les restrictions reviennent en Europe face à une recrudescence de l’épidémie de Covid-19 (confinement en Autriche, annulation des marchés de Noël en Allemagne, fermeture anticipée des bars et restaurants aux Pays-Bas, etc.) se multiplient.

J’ai été impressionné par le fait que le taux d’incidence dépassait 100 pour 100 000 personnes le lundi 15 novembre. Une semaine plus tard, il a déjà bondi à 171,5, un bond de 90 %. Depuis le début du mois, le nombre de cas détectés en France a plus que triplé. Le nombre moyen par jour est supérieur à 16 000, mais 1 n’est que de 5 000.euh Novembre.

La France a des atouts

On est encore loin du pic de la quatrième vague de cet été (jusqu’à 24 000 par jour). Le nombre de cas a triplé dans la semaine de la mi-juillet. Cependant, l’épidémie s’accélère plus vite que la troisième vague de mars 2021 (+ 30 % de cas par semaine) et plus vite que la deuxième vague d’octobre 2020 (+ 50 % par semaine), 2 Deux vagues reconduites.

Mais la France a désormais des atouts que ses voisins européens n’ont pas et veut croire au gouvernement. Le gouvernement a exclu pour le moment le durcissement de la réglementation. « Nous avons une très large gamme de vaccins, précise Gabriel Atal. Gabriel Atal salue également le développement des campagnes de rappel pour les personnes les plus vulnérables et l’utilisation des forfaits santé.

Lire à nouveauCovid-19 : 5ème vague de non vaccinés ?

Ceux qui n’ont pas été vaccinés sont touchés

La jauge réelle sera l’impact de cette nouvelle vague sur l’hôpital. Actuellement, 1 339 patients Covid-19 sont admis en unité de soins intensifs. Des chiffres qui n’augmentent pas aussi vite que la courbe du nombre de cas (+300 hospitalisations à partir de début novembre). Comparé à 200 cas du même nombre en mars 2021, 130 en octobre 2020 compte en moyenne 100 hospitalisations par jour.

Ces admissions sont principalement liées aux non vaccinés et rappellent la Direction de la recherche, de la recherche, de l’évaluation et de la statistique (DREES). Dans le rapport du 19 novembre.. Au cours de la première semaine de novembre, 1 million de personnes non vaccinées ont participé aux soins intensifs, contre 4 avec 1 million de personnes vaccinées. Ainsi, les personnes n’ayant pas encore reçu d’injections pour le Covid-19 représentent près de la moitié des hospitalisations, mais seulement 11% de la population de plus de 20 ans.