Covid-19 : les manifestations annulées à Amsterdam après les troubles à Rotterdam


ULes manifestations contre les mesures sanitaires prévues samedi 20 novembre à Amsterdam ont été annulées après une violente émeute à Rotterdam vendredi soir, a indiqué l’organisation.

“L’enfer s’est effondré à Rotterdam hier soir”, a déclaré sur Facebook l’organisation anti-hygiène United We Stand Europe, citant les troubles qui ont éclaté vendredi soir au cœur de la ville portuaire, au moins sept. Une personne a été blessée. Selon la police, la police.

Des dizaines de personnes ont été interpellées après qu’une manifestation contre le confinement partiel pour lutter contre la pandémie de Covid-19 s’est transformée en “émeute” vendredi soir dans le centre de Rotterdam. Les manifestants protestaient contre les restrictions sanitaires et les plans du gouvernement visant à limiter l’accès à certains endroits aux personnes non vaccinées.

Lire à nouveauCovid-19 : le taux de mortalité n’a pas diminué dans le monde

Destruction « importante »

Maintenir une manifestation à Amsterdam était “injuste pour nous”, a déclaré United We Stand Europe, déplorant les blessures par balle de deux manifestants qui ont également été rapportées par les médias néerlandais. “Les émeutes et les violences extrêmes contre la police, la mobilisation et les pompiers à Rotterdam hier soir sont horribles à voir”, a réagi samedi le ministre néerlandais de la Sécurité et de la Justice Feld Grapperhaus par des destructions “importantes”.

“Des hommes et des femmes qui descendent dans la rue tous les jours pour notre sécurité ont été bombardés de pierres et de feux d’artifice”, a-t-il déclaré dans un communiqué. “La police et les procureurs font tout pour suivre, poursuivre et punir ces émeutes”, a-t-il déclaré.

Lire à nouveauVaccination : le succès trop discret de l’Europe

“Après le grand tumulte d’hier […] Actuellement équilibré. La police locale a déclaré sur Twitter samedi matin qu’il y avait eu beaucoup de dégâts, des personnes ont été blessées et arrêtées. » “Maintenant, le tableau est en train d’être dressé. L’enquête anti-émeute est sur le point de commencer”, a-t-elle souligné.

Rallye organisé à Breda

Certaines personnes ont affirmé sur les réseaux sociaux que quelqu’un était mort lors des émeutes de Rotterdam. “Cela n’a été signalé ni de notre part ni de la part du Bureau national d’enquête criminelle”, a soutenu la police de Rotterdam.

Lire à nouveauPass santé : l’Europe sur les pas de la France

Les manifestations prévues samedi dans la ville méridionale de Breda se poursuivent avec “plus de mesures de sécurité”, et l’organisation attend des milliers de personnes, selon les médias locaux.

Joost Eras, qui organise une manifestation avec trois autres DJ travaillant dans l’industrie de la restauration de Breda, a déclaré hier soir qu’il était “choqué” par les violences à Rotterdam, mais à l’agence de presse néerlandaise Breda. Il n’y a aucune raison d’annuler la manifestation. . ANP signalé.