Covid-19 : Malgré les vaccins, les Pays-Bas ont rattrapé l’épidémie

Grâce à l’automne, les Pays-Bas ont établi un triste record. Plus de 110.000 contaminations au Covid-19 ont été recensées au cours des sept derniers jours, le nombre le plus élevé jamais enregistré dans le pays depuis le début de la pandémie, selon les données publiées mardi par l’Institut national de la santé publique (RIVM). Le lendemain, 20 760 nouvelles infections ont été détectées. C’est également près du double du nombre de cas diagnostiqués au plus fort de la vague d’automne en 2020.

Si vous ne voyez pas l’infographie, Cliquez ici

Population toujours fortement vaccinée

Le déclenchement de cette épidémie dans ce petit pays de 17 millions d’habitants est d’autant plus surprenant que la population est différente de l’année dernière et est fortement vaccinée. A ce jour, plus de 73% des Néerlandais ont terminé le cycle de vaccination et sont classés parmi les meilleurs étudiants européens dans le domaine.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

((((Si vous ne voyez pas l’infographie, Cliquez ici).

“La capacité du vaccin à bloquer la transmission du virus semble trouver ses limites face à l’extrême infectiosité du mutant delta”, a déclaré Antoine Frahout, directeur du Global Health Institute et professeur de médecine. Genève. “Mais les puissants freins de l’été ont cédé la place avec l’arrivée de l’automne. Aujourd’hui, les gens se retrouvent à l’intérieur et augmentent mécaniquement le risque de contamination par les aérosols.”

Espérant reprendre le contrôle de l’épidémie, le Premier ministre Mark Rutte a annoncé vendredi un confinement partiel de trois semaines à l’échelle nationale à la surprise générale. Les bars, restaurants et magasins imposent la fermeture des portes à 20h00, ou à 18h00 pour les magasins jugés non obligatoires. De même, les compétitions sportives se déroulent actuellement dans des salles fermées, mais les Néerlandais privilégient le travail à domicile et sont tenus de ne pas accueillir plus de quatre personnes à domicile.

“Les gestes barrières s’appliquent rarement”

Il y a une semaine, le gouvernement avait déjà réintroduit le port du masque forcé dans les zones fermées pour accueillir le grand public. Il s’agit d’une mesure retirée mi-juin après une réduction de l’épidémie printanière. Le problème, c’est qu’il sera difficile de reprendre de bonnes habitudes, selon Karl Moons, épidémiologiste au Centre médical universitaire d’Utrecht. “Les gestes barrières sont rarement appliqués par la population néerlandaise”, souffle-t-il. “Plus personne ne respecte la distance sociale ni ne porte de masque. Il est difficile pour les autorités de faire un contrôle approfondi.”

Le gouvernement aborde également la possibilité de limiter les parcours sanitaires – permettant l’accès à l’alimentation et aux équipements de loisirs – uniquement pour ceux qui ont été vaccinés ou guéris du Covid, en parallèle grâce à un test négatif jusqu’à présent. .. De plus, nous prévoyons une campagne de rappel à partir de décembre.

Peur d’une mortalité accrue

Dans le même temps, la situation hospitalière s’aggrave. Selon les données publiées par le RIVM, la majorité des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés (56 %), mais seulement 27 % de la population. Le nombre de nouvelles hospitalisations pour soins a augmenté de 12% par rapport à la semaine dernière, passant de 1 240 à 1 390. Il y a eu également une augmentation de 3% dans l’unité de soins intensifs, où 217 personnes ont été hospitalisées.

Cependant, les taux de mortalité liés au covid sont restés relativement faibles à ce stade, environ trois fois plus qu’il y a un an, contre environ 30 décès par jour. “Les vaccins ont considérablement réduit la létalité (représentant le nombre de personnes infectées mourant), mais avec cette augmentation continue de la pollution, nous nous attendons à ce que le nombre de décès augmente”, a souligné Antoine Fraho. L’hôpital a déjà prévenu que dans la situation actuelle, il ne pourra pas maintenir une activité normale cet hiver.

Dans ce contexte, les nouvelles limites suffisent-elles à aplatir la courbe ? “Nous n’avons vu aucun effet jusqu’à présent, mais je pense que cela aide, mais nous avons probablement besoin de développer un parcours de santé, de mieux appliquer la distance sociale et le respect du port de masques”, a déclaré le juge Carl Moons. .. ..

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Le gouvernement néerlandais avance dans le champ de mines. Lorsque Mark Rutte a annoncé vendredi dernier qu’il allait renforcer ses mesures sanitaires, il y a eu un affrontement entre manifestants et police anti-émeute. Il y a une semaine, des milliers de personnes s’étaient déjà rassemblées pour protester contre la réintroduction du port du masque dans les zones fermées. L’hiver est long.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani