Covid : effet booster de menu exécutif

Après son test positif lundi, seul, le Premier ministre Jean Castex assistera à distance à cette nouvelle conférence dédiée à la pleine santé, suivie d’une conférence ministérielle. Un symbole de la mode qui décide à nouveau de l’agenda du gouvernement au mois de Noël.

Les chiffres de mardi sont toujours élevés car ils incluent des personnes qui n’ont pas pu être testées dimanche, mais 30 454 cas positifs ont été identifiés en 24 heures.

Autre indicateur de reprise épidémique : la classe fermée. Selon le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blankel, ils sont désormais 6.000 contre 4.000 vendredi dernier.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Face à cette poussée, des sources gouvernementales affirment que les cadres sont plus “” que jamais.Deux outils à notre disposition : la vaccination et le passage« La santé avec une gestion renforcée.

Par conséquent, la Commission de la défense a déclaré,Aborder la question de la prolongation d’une troisième dose de vaccin, en tenant compte des recommandations des différentes autorités scientifiques et sanitaires“, a déclaré mardi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Logiquement, le gouvernement approuve vendredi une recommandation émise par la Direction de la santé (HAS) d’injecter une dose de rappel (principalement une troisième dose) dès l’âge de 40 ans, six mois après la vaccination complète est nécessaire.

“”Très peu de personnes dans la quarantaine sont déjà à 6 mois de la deuxième dose, et cela se produit progressivement en décembre. Donc une fois la décision confirmée, cela nous donne la possibilité de nous organiser.“, a commenté M. Belan.

Les deux autres instances consultatives, le Conseil scientifique et le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, vont plus loin en envisageant des rappels pour tous les adultes.

-Test gratuit-

Pour l’instant, les rappels ne concernent que les personnes de plus de 65 ans, les personnes à risque de formes sévères, et les aidants. Les boosters seront disponibles à partir du 1er décembre pour les 50-64 ans.

Mais le rappel systématique de tous les adultes ne fait pas consensus parmi les scientifiques. Deux doses sont encore très efficaces pour la forme sévère, et certains avancent que l’urgence est de vacciner ceux qui n’en prennent pas (6 millions de personnes).

Un des autres enjeux du Conseil de défense est de savoir quand des rappels seront nécessaires pour allonger le parcours de santé selon l’âge.

Si vous avez 65 ans ou plus, ce mécanisme devrait, en principe, démarrer le 15 décembre. Pourtant, Jean-François Delphicy, président du Conseil scientifique, a déclaré lundi : «pousser“Avancer cette date”Milieu de la semaine prochaine“.

Le Conseil de défense peut également décider de reconduire le port du masque dans certains lieux, dont les théâtres.

Le couvre-feu et le confinement ne sont pas envisagés, selon des sources gouvernementales.

“”Mais étant donné ce qui arrive à nos voisins près de chez nous, nous ne pouvons pas exclure que“Le professeur Arnaud Fontanet du Parisien, membre du Conseil scientifique, prévient :”J’ai été très surpris par la brutalité de cette vague“.

-Antilles-

La situation explosive aux Antilles, où la mobilisation pour la vaccination forcée des soignants s’est transformée en crise sociale, devrait également être inscrite au menu mercredi.

Afin de sortir de l’impasse, le ministre des Territoires étrangers Sebastian Le Corne a déclaré que le gouvernement allait “Travailler à la recherche d’autres types de vaccins“Pour ceux qui rejettent l’ARN messager.

De Michel Barnier (LR) à Jean-Luc Melenchon (LFI) en passant par Marine Le Pen (RN), plusieurs candidats à la présidentielle se sont joints à l’avis de nombreux scientifiques appelant à une reprise des tests gratuits.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

A cinq mois de l’élection présidentielle, l’épidémie de Covid, qui avait totalement disparu du débat politique, s’est relancée dans la campagne et s’annonce comme l’un des enjeux majeurs de 2022.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Rama Yade, vice-président du Parti radical (PR), 10 mars 2012.Sylvain Fall

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner