Covid : Une nouvelle variante de l’Afrique du Sud déclenche le départ des clubs de rugby européens

Comme du déjà vu. Le monde du sport a repris ses habitudes depuis des mois, mais vient de relancer brutalement, prédit au printemps 2020, le début d’une pandémie. Quatre clubs de rugby en Afrique du Sud, au Pays de Galles, en Italie et en Irlande, ont demandé à quitter le pays après une conférence de presse du ministère de la Santé pour rivaliser avec des équipes sud-africaines lors de la sixième journée du United Rugby Championship (URC). Ce dernier a provoqué un mouvement de panique chez les sportifs en annonçant la découverte d’une nouvelle variante du Covid-19 potentiellement très contagieuse et porteuse de multiples mutations.

Une nouvelle variante, appelée B.1.1.529, présente un nombre “très élevé” de mutations et “il s’avère qu’elle peut se propager très rapidement”, a déclaré le virologue Trio de Oliveira lors de la réunion. Ministère sud-africain de la Santé. À l’heure actuelle, les scientifiques sud-africains sont incertains de l’efficacité des vaccins existants contre cette nouvelle forme de virus.

“La situation en Afrique du Sud évolue rapidement, nous visons donc à rapatrier notre personnel dès que possible”, a tweeté le Cardiff Club. Soyez assuré que pour votre famille et vos amis, notre objectif est d’assurer la sécurité et le bien-être de notre personnel, et nous nous engageons à vous fournir des informations à mesure que les circonstances changent. Même sentiment de Scarlets : « Suite à l’annonce d’une nouvelle variante en Afrique du Sud, Scarlets veut assurer la famille et les amis que nous faisons tout notre possible pour ramener l’équipe de la tournée au Royaume-Uni. Je pense. Uni dès que possible. “”

Quitter le pays au plus vite

Münster a assuré qu’il est “sûr et sain” tout en travaillant “en collaboration avec l’organisateur RCU sur la situation actuelle”. Quatre matchs seront joués ce week-end pour les comptes du Jour 6 de RCU à Cape Town, Durban, Pretoria et Johannesburg.

Une quinzaine de golfeurs britanniques et irlandais actuellement à l’Open de Johannesburg ont dénombré les circuits de golf européens et se sont rapidement retirés du reste de l’épreuve. Leur objectif, comme le révèle le site spécialisé Golf Planet, était de quitter le pays au plus vite avant que la frontière ne soit fermée par les autorités britanniques et que le vol vers Londres ne soit annulé.

Le cricket pourrait également être affecté par les matchs test sud-africains et néerlandais prévus vendredi jusqu’à la tournée tant attendue en Inde le mois prochain, mais cela n’a pas encore été confirmé.

L’Afrique du Sud est officiellement le pays le plus touché par le virus sur le continent africain, avec 2,9 millions de cas et 89 600 décès, et de nouvelles augmentations de la pollution ont été observées ces dernières semaines. Le ministre de la Santé Joe Fara a décrit l’augmentation “exponentielle” causée par la dernière variante représentant la “menace majeure”. L’OMS s’est réunie vendredi pour déterminer les dangers des variantes.