Crise de l’immigration : tensions entre la France et la Grande-Bretagne


UNous avons franchi une nouvelle étape le vendredi 26 novembre. Gerald Dalmanin a annulé dimanche une réunion avec son homologue britannique Priti Patel lors d’une réunion sur les dossiers d’immigration en réponse aux propos de Boris Johnson demandant à la France de récupérer les immigrants arrivés au Royaume-Uni.

Dans un message à Priti Patel entendu par l’AFP vendredi, le fait que le secrétaire de l’Intérieur ait publié ce courrier si la lettre du Premier ministre britannique au président français Emmanuel Macron était “décevant” je pense toujours qu’il est “mauvais”. En conséquence, Gerald Darmanin a annulé sa visite à Priti Patel.

Conférence “maintenue” mais “sans britannique”

La polémique a eu lieu moins de deux jours après le naufrage du navire au large de Calais, tuant 27 migrants. C’est l’oiseau migrateur le plus meurtrier depuis l’augmentation des croisements des détroits en 2018, malgré le blocage grandissant du port français de Calais (nord de la France) et les tunnels ferroviaires précédemment utilisés.

Boris Johnson exhorte Emmanuel Macron à reconquérir tous les immigrés arrivant de France au Royaume-Uni jeudi soir si la France et le Royaume-Uni ont jusqu’ici voulu faire taire les désaccords et améliorer la coordination du bas. Dans une lettre publiée sur Twitter, un dirigeant britannique a déclaré : « Nous proposons de conclure un accord bilatéral de réadmission pour permettre le retour de tous les immigrants illégaux par la voie. » A évoqué un accord similaire signé avec la Biélorussie ou la Russie. Ressemblant à la même longueur d’onde, la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a appelé à des “efforts internationaux coordonnés” devant les parlementaires britanniques.

Lire à nouveauCotta-France, un pays d’immigrés

La lettre de Boris Johnson était “essentiellement pauvre et déplacée”, a déclaré vendredi matin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à BFMTV. Les ministres de l’Immigration de Belgique, d’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni, ainsi que la Commission européenne ont été invités à Curry dimanche. Le ministère de l’Intérieur a déclaré vendredi à l’AFP.

Des questions subtiles au gouvernement conservateur britannique

“Le problème, c’est de traverser nos frontières, c’est pourquoi nous travaillons à une solution commune avec nos partenaires européens à partir de dimanche”, ont ajouté des personnes autour de Gérald Dalmanin. “Le gouvernement britannique choisit de s’engager dans la politique intérieure alors qu’éviter de nouvelles tragédies sur la chaîne est notre seule priorité. Je le regrette”, a poursuivi l’assistant du ministre. ..

Le ministère de l’Intérieur ne doit pas perdre de vue que l’obsession britannique de renvoyer les immigrés en France est due au fait qu’ils n’ont plus de moyen légitime d’atteindre le royaume avec ces hommes. essaye ça. ” La question des carrefours, qui suscite régulièrement des tensions bilatérales, est une question subtile pour le gouvernement conservateur britannique, dont le hobby est de lutter contre les immigrés dans le sillage du Brexit.

Lire à nouveauAngleterre, Immigrants Terre Promise

Le drame de mercredi s’est déroulé sur le “Long Boat”, un bateau pneumatique fragile à fond souple qui est de plus en plus utilisé par les contrebandiers depuis l’été. Selon des sources proches du dossier, le bateau est parti de Dunkerque (nord). Selon le procureur de Lille, 17 hommes, 7 femmes et 3 jeunes figuraient parmi les victimes. Au 20 novembre, 31 500 migrants avaient quitté la côte depuis le début de l’année et 7 800 ont été secourus. Avant le naufrage, trois personnes avaient été tuées et quatre étaient portées disparues après janvier.