Croissance de la France : l’OCDE relève ses prévisions pour 2021 à 6,8 % et 2022 à 4,2 %

Il est maintenant temps d’être optimiste sur l’économie française. Selon une enquête de l’OCDE publiée jeudi, la croissance économique devrait se situer autour de 6,8% (auparavant 6,3%) cette année, grâce à une reprise meilleure que prévu depuis l’été. Depuis, l’organisation qui regroupe les pays les plus riches table sur une croissance de la France de 4,2 % en 2022, mais de 4 % lors de la publication des dernières prévisions mi-septembre. ..

“Après un démarrage faible en 2021, l’économie s’est redressée grâce à une réduction de la circulation épidémique, à l’accélération des campagnes de vaccination et à l’assouplissement des restrictions sanitaires”, écrit l’organisation de coopération et de développement économique dans cette étude.

Le produit intérieur brut (PIB) a bondi de 3% au troisième trimestre, bien au-dessus des attentes, selon les premières estimations de l’Insee publiées fin octobre. A l’image du gouvernement, si l’institut maintient à ce stade sa prévision 2021 de 6,25 %, la Banque de France évoque désormais une croissance de 6,75 %.

Toujours des risques liés aux pandémies

L’OCDE a notamment souligné que « les mesures budgétaires soutiennent fortement la demande intérieure », notamment l’aide d’urgence aux ménages et aux entreprises, et « la baisse des taxes d’habitation qui peut réduire considérablement l’impact de la crise sur les ménages ». Revenus et pouvoir d’achat, malgré la baisse attendue des allocations de chômage. » Dans le même temps, l’OCDE précise que le plan de reconstruction et le plan d’investissement France 2030 « maintiennent la capacité de l’entreprise » et « soutiennent l’investissement de l’entreprise ».

Cependant, l’organisation pointe les risques liés au développement de la santé et à l’endettement très élevé tant du secteur privé (entreprises et ménages) que d’une institution publique. L’OCDE prévient que “des efforts importants” seront nécessaires pour “stabiliser” la dette publique “près de 120% du PIB en 2060″, et la prévision de cette année est d’environ 115%. Surtout en haussant l’âge de la retraite.”

L’agence recommande également à la France de « réduire les salaires du secteur public » et de supprimer certaines niches fiscales, notamment anti-environnementales.