Dakar 2022 : l’autre échec de Sébastien Loeb, juste derrière Alatiya

“J’essaie de gagner la seule grande course de cette envergure”, a-t-il déclaré avant le départ. Il est encore négligé par Sébastien Loeb. Le miracle fictif de dernière minute ne s’est finalement jamais produit. Accompagné de son nouveau copilote Fabian Lulukin de Belgique, l’Alsacien de 47 ans a tout donné jusqu’au bout, mais les chronos de ce vendredi en 5’33” à Nasser Al-Athiya viendront. pour coiffer le champion du Qatar, il a donc remporté son quatrième succès lors de cet événement.

Le nonuple champion du monde des rallyes a de nouveau terminé deuxième au général, comme en 2017. C’est difficile à accepter si vous avez déjà presque tout gagné, mais pas pour lui. Robe n’était pas plus déçu quand il est arrivé.

“Il y a eu un bon rallye, mais ce n’était pas parfait.”

Dans cette édition 2022, qui est la troisième année dans le désert d’Arabie Saoudite, on pouvait s’attendre à une cruelle déception pour les Alsaciens qui ont remporté les deux étapes (16 au total à Dakar) et décroché les six podiums. Les champions aiment voir l’arrivée de la 12ème étape à Djeddah. Au début, j’ai perdu un peu de temps. Finalement, nous avons combattu Fabian jusqu’au bout. Vous ne pouvez pas vous en vouloir. Il y a eu un bon rallye, mais ce n’était pas aussi parfait que Nacelle. »»

Avant la course, les anciens pilotes Citroën et Peugeot ont clairement affiché leur ambition : « Notre objectif absolu reste la victoire et nous pouvons vraiment commencer à y penser.

En mars dernier, Sébastien Loeb a rompu avec son copilote emblématique, Daniel Elena, après 23 ans de collaboration fructueuse. Le nouveau duo franco-belge a connu très vite un gros revers dans sa préparation. Début novembre, son équipe a déclaré forfait pour l’Abu Dhabi Desert Challenge en raison d’un incendie dans une station-service qui a grièvement blessé un mécanicien.

Et maintenant, Monte Carlo !

Avec six participations dans les dunes, les records alsaciens sont mitigés. En 2016, ça apprend. La course s’est plutôt bien déroulée jusqu’à la 8ème étape où il a fait un tonneau. Néanmoins, il signe quatre victoires et termine neuvième au général. L’année suivante, l’effort s’est un peu amélioré, premier podium, belle deuxième place… à 5 minutes de Stéphane Peterhansel. En 2018, Loeb a abandonné lors de la cinquième étape après que le copilote Daniel Elena a été blessé.

En 2019, il monte sur la troisième marche du podium de la course remportée par Nasar Al-Attiya. Il sera absent en 2020 et abandonnera de nouveau à l’issue de la huitième étape l’an dernier. “Nous nous sommes bien amusés et ce sera mieux la prochaine fois”, prévient les pilotes qui s’apprêtent à prendre la direction des routes enneigées du Rallye de Monte-Carlo au départ de la place du Casino le jeudi 20 janvier. Robe a déjà remporté l’événement sept fois. Est-il toujours un grand succès? Réponse dimanche 23 janvier, vers midi.