Dans le cas de Gérald Darmanin, le dossier de l’immigration “La France est en passe de devenir humaine”

C’est une tragédie sans précédent. La mort de 27 immigrés mercredi, lorsqu’un bateau a coulé dans la Manche, a envoyé une onde de choc à Londres et à Paris. Après quelques semaines de tensions, ils se sont mis d’accord sur « l’urgence » d’intensifier cette lutte contre les trafics.

Gérald Darmanin : “La France essaie de s’humaniser à cause des problèmes d’immigration”

Sur RTL ce jeudi matin, Gérald Dalmanin a évoqué “les affaires internationales parfois en expansion du fait de l’instabilité nationale”. Le ministre de l’Intérieur a jugé nécessaire de « lutter contre les passeurs internationaux jouant à la frontière ». “Cette situation est essentiellement de la responsabilité des passeurs de migrants”, a-t-il ajouté, précisant que “500 passeurs” ont été arrêtés depuis le 1er janvier 2021. Il pensait également que la Grande-Bretagne et la France « doivent coopérer » dans ce dossier. “Nous ne sommes pas les seuls à pouvoir lutter contre les passeurs”, a-t-il déclaré.

Pour Gerald Dalmanin, « l’attractivité » de la Grande-Bretagne, « notamment son marché du travail », est un « problème » dans la situation et une « manière de gérer les immigrés clandestins » à Londres. “Ils sont expulsés d’un quart de la France, donc le contrôle de l’immigration de leur part est clairement insuffisant”, a-t-il déclaré.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

“La France essaie d’être humaine dans cette histoire. Ce n’est pas facile pour des gens comme Calais, Dunkerque, Grande-Synthe, etc”, a-t-il déclaré. Le ministre a détaillé les actions de l’Etat français dans la région. Selon lui, 2 200 repas étaient distribués quotidiennement et 12 000 personnes ont migré à partir de janvier.

Jean-Pierre Rafalin : “La Grande-Bretagne a le devoir de se mobiliser”

Dans CNews, l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Rafalin a également critiqué la Grande-Bretagne. “Nous devons renforcer l’implication de la Grande-Bretagne dans une action commune pour protéger la frontière et revoir l’accord de Tuke”, a-t-il déclaré. “Boris Johnson n’est pas pleinement impliqué. Nous avons le devoir de mobiliser la Grande-Bretagne sur cette question et nous devons pouvoir les convaincre”, a ajouté un ancien sénateur à Vienne.

« La priorité de priorité est un plan pour les crimes passagers. Nous devons décourager ces passeurs de tuer beaucoup de gens. Nous attaquons ces criminels. Vous devez le faire », a-t-il déclaré.

Adrien Quatennens : « A Curry, ces femmes et ces hommes sont maltraités par notre établissement.

Evoquant la “tragédie”, Adrian Katnen a mis en garde contre BFMTV et RMC : “La chaîne va devenir un cimetière méditerranéen à cette vitesse.” “Pour éviter de mettre ces personnes entre les mains de passeurs et éviter ces drames humains”, le coordinateur français insoumis a soutenu la mise en place d’une “voie migratoire légale vers la Grande-Bretagne”. “Parce que la Grande-Bretagne ne respecte pas leurs promesses, nous devons non seulement les blâmer, mais aussi renégocier l’accord de Tuke”, a déclaré North Insoumis.

Pour Adrian Katnen, “guerres, conflits internationaux, accords commerciaux inégaux, changement climatique” sont les raisons des “causes de migration” et “jamais demandé” quand “on sait”. Il faut aussi se poser des questions. “A Curry, ces femmes et ces hommes sont maltraités par notre institution”, a accusé ce proche de Jean-Luc Melenchon.

Face à une forte reprise de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement déterminera les doses de rappel et les parcours de santé ce jeudi à midi, mais Adrian Katonen aussi « impressionne la fausse impression d’immunité » et « les parcours de santé. « Et il le considère comme « dangereux ». « Ce n’est pas normal d’avoir à présenter des données de santé pour accéder aux lieux du quotidien », regrette-t-il et « est d’accord avec le fait que des injections de rappel sont nécessaires pour maintenir l’hygiène. Passé. “Il faut revenir au test libre”, a déclaré le manager des Insoumis.

Olivier Fall : “Je suis d’accord avec le passage à la vaccination et la gratuité des tests.”

Du côté des socialistes, Olivierfort était “favorable à une troisième vaccination” du vaccin contre le Covid-19 pour un “test gratuit” et “pour le pass vaccin”, c’est-à-dire “vacciné”. Les gens auront un accès que d’autres n’ont pas.” “Je dois dire que la solidarité du peuple repose sur le fait que chacun se protège et prenne des mesures pour nous protéger”, a déclaré le premier secrétaire du PS sur France Info.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski