Dr Peter Hotez, un américain qui veut vacciner le monde (gratuitement ou presque)

Certains rêvent de changer le monde, d’autres y aspirent.docteur Pierre Hotes Il appartient assurément à la seconde catégorie. Express s’est entretenu pour la première fois avec ce pédiatre et virologue de renom au début de 2020. L’épidémie vient à peine de commencer, et la Chine vient de diffuser le génome du Sars-Cov-2. Le chercheur américain faisait partie de ceux qui avaient déjà développé des candidats vaccins contre les deux autres coronavirus, le Sras et le Mers, et a profité de cette expérience pour se lancer dans une bataille contre le Covid-19…

Mais contrairement à d’autres équipes, il savait que même s’il réussissait, il ne pourrait pas gagner un sou dans une aventure. “La seule solution pour en finir avec l’épidémie, c’est de ne pas breveter le vaccin, pour que les fabricants des pays du Sud puissent aussi produire des vaccins et protéger leurs populations”, a-t-il déclaré. Je vais m’expliquer aujourd’hui. Une idée généreuse… il a décidé de la mettre en pratique en refusant de protéger la formulation qu’il a développée avec ses collaborateurs du Vaccine Development Center du Texas Children’s Hospital.

Le Dr Hotez a misé sur une technique basée sur des protéines recombinantes et deux adjuvants similaires à ceux utilisés pour l’hépatite B. « De nombreux producteurs peuvent le fabriquer et il est facile à entreposer », dit-il. En plus des deux avantages aux besoins des pays en voie de développement, un prix de vente très bas d'”environ 2 euros” a été ajouté pour couvrir les coûts de fabrication. L’équipe américaine vient d’établir son premier partenariat avec un laboratoire indien capable de millions de doses. Après deux années féroces, nous avons franchi une étape importante. Les chercheurs regrettent que sa société n’ait pas reçu le soutien des autorités qui “ont préféré miser sur des projets au développement plus rapide menés par des sociétés pharmaceutiques réputées”. Par conséquent, le Dr Hotez a dû trouver un financement auprès d’un donateur privé tout en faisant ses recherches et … en se débarrassant des Antibacs.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Permis d’urgence délivré en Inde

Car le Sexa Genarian fait aussi partie des héros combattants. Fausses nouvelles À propos des vaccins américains depuis son annonce en 2018 Le vaccin n’a pas causé l’autisme de Rachel (“Ce n’est pas le vaccin qui a causé l’autisme de Rachel”, non traduit en français). Dans un livre de témoignage dédié à sa fille, il aborde une croyance large mais infondée en l’existence d’un lien entre ce trouble et l’immunité à la rougeole. Avec son éternel nœud papillon, il ne refuse jamais une invitation à venir parler aux médias des bienfaits de la vaccination. “Aux Etats-Unis, il devient clair que les Antibacs se rapprochent de l’extrême droite, et ils s’en prennent aussi à mon origine juive. C’est très difficile”, soupire-t-il.

Dès lors, l’aboutissement de son projet sera un grand camouflet. Mais il doit encore démontrer l’efficacité de son produit. Son partenaire indien a mené des essais cliniques, mais seulement 3 000 basés sur une analyse du niveau d’anticorps plutôt que sur des données cliniques. Si les résultats semblent bons, ces informations ne sont pas considérées comme des preuves suffisantes selon les normes scientifiques. Surtout entre-temps, des variantes d’Omicron sont arrivées.

Express

Néanmoins, ces premiers résultats ont été suffisants pour que les autorités indiennes lui délivrent un permis d’urgence. Dès lors, si les gains réels sont scrutés et satisfaisants, les constructeurs asiatiques et africains se disent prêts à se lancer. Sinon, en abandonnant son brevet, le Dr Hotez montrerait encore une nouvelle voie de cette mode. J’espère que d’autres continueront.


avis

Chronique

François Bazin, essayiste et journaliste spécialisé en politique.François Bazin

Chronique

Christophe DonateurChristophe Donateur

Chronique

Chronique des donateurs Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristophe Donateur

Chronique

Sylvain Chute