En Arménie, sous le regard des snipers azerbaïdjanais


N.-É. À ce jour, plus de 12 villages sont complètement enclavés dans la province de Syunik, dans le sud de l’Arménie. Pour profiter de l’appellation village, il faut la mairie ou au moins le maire. Tout autour se trouve un règlement dans la même situation. Nous avons visité 5 de ces villages : Keranouch, Djagaten, Chigahor, Nerkin Hans, Dzav. Les villageois qui décrivent la situation comme un cauchemar disent que de nombreuses femmes et enfants ont dû partir. Les hommes sont restés pour créer un chemin d’improvisation par les moyens du bord.

Une entreprise de Kapan, la plus grande ville de Syunik, a loué un bulldozer pour tracer un chemin de terre à travers les bois jusqu’aux hautes altitudes. Si cette malheureuse route n’est pas goudronnée, bientôt…


L’équipe éditoriale vous conseillera