Enquête exclusive.Au premier tour, Macron descend à la mer, Le Pen et Zemmour descendent

Essai converti ? Le (très) long discours du président de la République mardi soir, notamment la deuxième partie sur les réformes en cours, ressemblait à un discours de campagne avec un risque de flou. Emmanuel Macron, qui n’a pas encore couru officiellement, a été réconforté par cette intervention, avec près de 20 millions de téléspectateurs, selon les sondages Ellabe sur L’Express, BFM TV et SFR*. Ainsi, au premier tour, selon le candidat de la droite, le chef de l’Etat sera crédité de 25-30% (+ 2-3 points) des suffrages exprimés.

Dès lors, à commencer par celles liées à l’assurance-chômage, la hausse s’explique par l’accueil favorable des mesures présentées par le chef de l’Etat mardi : 73% des Français demandent la suspension des allocations si les demandeurs d’emploi ne font pas preuve de positivité. Près de sept Français sur dix admettent également avoir dû travailler au moins six mois au cours des deux dernières années pour obtenir une indemnisation.

Le chef de l’Etat peut enfin s’attendre à un soutien accru des premiers électeurs de 2017. 71% d’entre eux qui expriment leur volonté de voter avec l’intention d’aller voter augmenteront de 9 points et voteront à nouveau pour lui. Globalement, 56% des votants se disent parfaitement certains de voter à l’élection présidentielle de 2022. C’est en hausse de 3 points.

Au premier tour, Emmanuel Macron creuse l'écart dans toutes les configurations.

Au premier tour, Emmanuel Macron creuse l’écart dans toutes les configurations.

Élabé / BFM TV

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Derrière Marine Le Pen et Zemmour

Le candidat d’extrême droite marque le pas. 17-18% Marine Le Pen et 13-15% Eric Zemmour glissent tous deux de 1-2 points. Le premier n’a pas de réserve vocale en dehors de sa base. Le second est le candidat avec le plus grand « écart entre les sexes ». Il a 17% des choix des hommes contre 10% des choix des femmes.

Au second tour avec Emmanuel Macron, tous deux ont perdu du terrain, passant de -3 points à 42% avec Marine Le Pen et -4 points à 35% avec Eric Zemmour. Les polémiques n’ont réussi à mobiliser qu’un électeur sur deux candidats à Marine Le Pen (4 abstentions sur 10).

Emmanuel Macron se tient à l'écart de Marine Le Pen en cas de second tour entre les deux candidats.

Emmanuel Macron se tient à l’écart de Marine Le Pen en cas de second tour entre les deux candidats.

Élabé / BFM TV

A droite, Xavier Bertrand garde le cap

Parmi les candidats des Républicains (LR), Xavier Bertrand reste en tête, avec 13% (stable) de l’intention de vote exprimée. Cependant, Valérie Pécrès a marqué 11% et Michel Barnier a marqué 9%, chacun marquant 1 point, comblant l’écart. Eric Ciotti a été donné à 5%, légèrement au-dessus de Philippe Juvin 4%, et les deux ont été testés pour la première fois.

Cependant, Bertland reste un favori de la droite parmi les sympathisants LR. Quatre sur dix le considèrent comme le plus capable de rassembler les Français, le plus attentif à leurs préoccupations, et incarnant le mieux les droits et les valeurs de Cheong Wa Dae. Le président de la région Hauts-de-France fait partie des cinq candidats qui font les meilleures propositions sur sept thèmes comme le pouvoir d’achat (46 %), l’emploi (42 %) et l’éducation du point de vue des sympathisants LR. personnalité de. En bonne santé (34%). Malgré tout, Emmanuel Macron (55%, +2) a un petit écart avec Xavier Bertrand (45%, -2) en cas de second tour entre les deux hommes.

Xavier Bertrand est toujours populaire aux yeux des supporters LR.

Xavier Bertrand est toujours populaire aux yeux des supporters LR.

Élabé / BFM TV

Ecurie gauche, col et col de Melenchon et Jadot

A gauche, la stabilité domine. Yannick Jadot 7-8%, Anne Hidalgo 5-6%, Fabien Roussel 2% ne bougent pas. Seul Arnaud Montebourg perd un petit point à 2%.

Seul Jean-Luc Merenchon progresse. Les dirigeants français rebelles seraient à 8-9% (+1 à +2) de leur volonté de voter. Selon Elabe, la progression de Jean-Luc Mélenchon s’explique par un double coup. Ses électeurs de 2017 sont susceptibles d’aller voter (84%, +6 points), et davantage de personnes voteront à nouveau pour lui. (42%, +11).

Application L’Express

Analyse et décryptage du suivi où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

* Un échantillon de 1 484 représentants de résidents de France métropolitaine âgés de plus de 18 ans, dont 1 352 inscrits sur la liste électorale. Contre-interrogatoire sur Internet les 10 et 11 novembre 2021. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode de répartition appliquée au sexe, à l’âge, à la catégorie socioprofessionnelle, au quartier d’habitation et à la catégorie d’agrégation. Tolérance de 1,1 à 3,0 points de pourcentage.


avis

Chronique

Christoph Donner, écrivain.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Bouzou, économiste et essayiste, est le fondateur et directeur du cabinet de conseil Asterès.Nicolas Buzo

Chronique

Abnoussé Shalmani

Chronique

Donneur de chronique.Christoph Donner