Envelopper la météorite Nino

“”Jeffe“(“chef“En espagnol, ndlr), son troisième album, sorti le 3 décembre, est une invitation au voyage. Un voyage à percer.”Succès“De cette météorite de recouvrement, elle était complètement inconnue il y a cinq ans.

“”Je ne connais pas la vie d’un homme qui a réussi à atteindre le sommet et a réalisé son plan. Nous commençons, nous ne connaissons pas le fondement, le fondement.On regarde souvent les maisons, mais jamais les basiques“, a-t-il déclaré dans une interview à l’AFP.

La fondation, c’est des années d’épreuves à traverser, ou de vivre dans un complexe de logements à bas prix à la périphérie de Paris, dit-il dans le titre suivant :RER D” où “N.-É.“Et où il loue”Le charme du ghetto“.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Pas seulement l’histoire des demandeurs d’asile.”Jeffe“15 chansons sans collaboration sont aussi manifestes. Chansons d’un jeune homme qui a commencé le rap à l’âge de 12 ans”Par passion“Et qui est l’une de ses plus grandes têtes d’affiche aujourd’hui ?

-Discret et mystérieux-

Toutefois, “Aussi“Essayez d’être sûr”Gardez la tête froide et posez votre tête sur vos épaules“.”Toute cette célébrité, ça n’a pas d’importance.La chose la plus importante pour moi est de continuer à créer“.

Créer et “collision“C’est très courant dans le monde du rap. Avec son visage potelé, sa voix claire et sa gêne qu’il a du mal à cacher, le rappeur est très pudique dans les médias et nourrit un mystère. Je n’ai pas arrêté.

Sur le formulaire, “Jeffe“Je vais reprendre le code de son travail précédent. C’est un savant mélange de titres Rocky et purement enveloppés avec d’autres titres qui dansent et chantent plus.”Aïcha», Clin d’œil à la chanson de Khaled, un chanteur algérien de seigle.

Des sonorités rumba, seigle et pop… ces mélanges étaient rarement présents sur le rap il y a quelques années, lui permettant de se mettre dans une scène très compétitive. Et de battre le public féminin qui était auparavant ignoré par cet environnement.

Né à Longjumeau (Essonne, sud de Paris), ses parents sont originaires du Congo Kinshasa, de son vrai nom musique, et son père, Serge Kianbukta, est un chanteur de rumba congolais.

-2 milliards de vues-

Mais voici William, il ne s’intéresse qu’au rap et pratique le rap à l’insu de ses parents. Petit à petit, William cède la place à Nino.Les grands de la ville ont donné aux petits + niños +“(Les enfants), explique-t-il.

En 2014, il sort sa première mixtape (compilation de chansons, ndlr) : “Ils ne savent pas“La référence à ses parents est à peine occultée, mais les premières années ont été difficiles et le succès a longtemps été retardé.”C’était compliqué au début, mais c’était formateur car j’ai appris à travailler vite, écrire vite, enregistrer et mixer vite.“Il a dit.

Le succès arrivera en 2016 avec sa mixtape.”MILS“(“Maintenant ils le savent“, NDLR. Un an plus tard, son premier album”Comme je l’attendais“Faites de lui une star du rap.

2018 est une année prospère. Il continue de collaborer avec des poids lourds du rap comme Rim’K et SCH. Tous”Bambino“J’ai promis un avenir radieux.

Prolifique, sorti en 2019″Sort“Avec cela, il écoute le plus les artistes français sur la plateforme de streaming et devance les Marseillais Jul ou les deux frères PNL. En juillet dernier, sa chaîne YouTube a dépassé les 2 milliards de vues.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

“”Jeffe« Peut-il faire mieux ? »Sort“?”je comprends», répondra l’artiste.Si ça marche, si ça ne marche pas, si c’est trop grave, nous vous proposons un autre projet“. En attendant la réponse à la carte, une tournée dans toute la France est d’ores et déjà programmée pour 2022.”Nino« Le rap a grandi.


avis

Chronique

Le gouvernement français veut "Combattez la bataille" Mettre en œuvre la taxation du kérosène au sein de l'Union européenneAurelian Sose, scientifique en économie de l’environnement à la London School of Economics

Chronique

"Le dilemme de la langue, ses changements dans la vie communautaire, ne permettent pas des solutions faciles"Jugez la philosophe Mary Lynn Rajsku.Marilyn Maeso

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani