États-Unis : les Farc ont été retirées de la liste des organisations terroristes


N.-É.Le gouvernement américain envisage de retirer les anciennes Forces armées révolutionnaires de Colombie (Falk) de la liste noire des organisations terroristes étrangères. Le Parlement américain a été informé de la décision mardi 23 novembre, a indiqué une source parlementaire à l’Agence France-Presse.

Cette décision sera prise à la veille du cinquième anniversaire de l’accord de paix qui a mis fin à la guerre intérieure. “Nous pouvons confirmer que le gouvernement a envoyé un avis au Congrès aujourd’hui pour retirer Falk de la liste des organisations terroristes”, ont déclaré des sources. Auparavant, un porte-parole du diplomate américain Edward Price s’était limité à rapporter des “notifications” sur les prochaines mesures prises par Washington concernant les FARC.

Lire à nouveauColombie : Café de la Paix

Les guérilleros les plus puissants d’Amérique latine

Falk est sur la liste noire américaine depuis 1997. Cela permet une série de sanctions financières et diplomatiques à l’encontre de groupes spécifiques et de leurs membres. Le 24 novembre 2016, ils ont signé un accord de paix avec le président colombien de l’époque, Juan Manuel Santos, après des négociations à Cuba. Considéré comme la guérilla la plus puissante d’Amérique latine avec 13 000 combattants, Falk a le désarmement, même si la paix reste fragile dans un pays violent et divisé.

Maintenant que nous sommes devenus un parti politique (commune), l’ancienne rébellion est une toute petite force politique. « Le processus de paix et la signature d’un accord de paix il y a cinq ans a été un véritable tournant dans la longue guerre civile colombienne », rappelle Ned Price, insistant sur la fin du conflit de cinquante ans et la « justice » en Colombie. la route. Et une paix durable.” “Nous avons tout fait pour le sauver à chaque étape”, a-t-il ajouté. “Nous continuons à faire de notre mieux pour travailler avec nos partenaires colombiens à la mise en œuvre de l’accord de paix.”


L’équipe éditoriale vous conseillera