Faire venir un hôpital : Après avoir engagé un comédien pour tester une aide-soignante, le directeur adjoint menace de mort

Embauchez un acteur pour se faire passer pour un patient et tester l’acceptation et le fonctionnement d’un centre hospitalier. A Brive-la-Gaillarde, le personnel soignant et les syndicalistes ont très peu apprécié cette initiative. Imaginez la gestion entre le 15 et le 23 novembre, et le journal La Montagne l’a révélé. Ce jeudi, le syndicat a demandé aux autorités de s’expliquer auprès du comité technique fondateur sur ce scénario qui convient à un théâtre de boulevard.

Dans deux des six services de l’hôpital, un homme a imité un patient confus et sans papiers. Lorsqu’on lui a demandé son identité, il a répondu à Pierre Pierre. “La comédie a duré 30 à 45 minutes et il nous a finalement donné le numéro de ma sœur. C’était en fait une autre comédienne. Elle était infirmière en chirurgie pour calmer la patiente. En psychiatrie, on m’a demandé de tweeter comme un oiseau”, a expliqué le secrétaire CGT. Le général Victor Teixeira, qui est encore plus proche du canular de Jean-Yves Lafesse qu’Actors Studio, ça m’étonne...

“Gênant”

« Le centre hospitalier est toujours dans un état tendu et le personnel est toujours au premier plan. Pensez-vous avoir le temps de jouer ça ? », interroge le syndicaliste. « Relation avec le nouveau directeur arrivé il y a deux ans. C’est dommage que il était bon. Il a participé au dialogue social.

Le directeur adjoint Michel Da Cunha a admis “perplexe” et a déclaré que “les acteurs étaient fous d’eux-mêmes”. Et déplorer la couverture médiatique de l’histoire. « L’événement est allé dans un sens tout à fait disproportionné », regrette Michel da Cunha. « Depuis, je suis victime d’un déferlement d’insultes et de menaces de meurtre », garantit le directeur adjoint, qui a annoncé porter plainte contre X.