Fifagate : Nasser Alkeraifi convoqué en appel en Suisse fin janvier

Nasser Al-Kelaifi est à nouveau cité à comparaître.Comme le rapporte le journal mercredi équipeSon appel dans l’affaire Fifagate se déroulera du 31 janvier au 4 février devant le Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzona (Suisse). Le leader de Katari, inculpé pour “dégradation d’incitation à une gestion déloyale” dans l’octroi des droits télévisés de la Coupe du monde en 2026 et 2030, a été limogé une première fois fin octobre 2020. Les dates prévues pour cette deuxième audience sont à l’étude au cours de la semaine du 7 au 11 mars.

En résumé, les procureurs suisses soupçonnent qu’il a pu être l’instigateur de Jérôme Valle, l’ancien secrétaire général de la Fifa et principal accusé dans l’affaire. Le parquet a exigé que les dirigeants du PSG soient condamnés à 28 mois de prison, dont 14 à 22 mois de suspension. Selon lui, Jérôme Valu a encaissé un soutien à beIN en échange de “l’usage exclusif” d’une luxueuse villa sur la côte d’Emeraude de la Sardaigne, par une société détenue temporairement par Nasser Al fin 2013. J’ai acheté 5 millions d’euros. -Kéraifi.

L’ancien secrétaire exécutif de la Fifa a demandé aux dirigeants du Qatar d’aider à collecter des fonds pour la Villa Bianca quelques mois avant de signer un accord de droits entre beIN et une organisation de football en avril 2014. A été admis pour la première fois. Afrique du Nord et Moyen-Orient du monde en 2026 et 2030.

Prouvez que la FIFA a tort

Mais pour le prévenu, ces deux épisodes n’ont “rien à voir”. Tous deux ont évoqué des arrangements “privés” et ont assuré qu’il n’avait pas de sens de payer un pot-de-vin car le seul beIN concurrent payait une Fifa très élevée. Je ne me suis jamais plaint.

Dans leur jugement civil, le juge de paix a considéré la caution logement que Nasser Al-Kelaifi avait remboursée à Jérôme Valle comme un « pot-de-vin ». Dès lors, ils ont ordonné à ce dernier de le restituer à son ancien employeur. Cependant, en matière pénale, le tribunal n’a pas été en mesure de condamner pour “corruption privée”. La Fifa a retiré sa plainte en janvier 2020 après un accord avec Al-Khelaïfi. Fois..

Dès lors, les accusations de « gestion déloyale » demeurent, ce qui exige des preuves que l’accord entre les deux hommes a nui au système mondial. Cependant, « la Fifa peut gagner une meilleure affaire que les deux Coupes du monde qui ont signé 480 millions de dollars (400 millions d’euros), ou la Coupe du monde 2018 et BeIN, soit 60% de plus qu’en 2022. Rien n’indique que cela ait pu se produire. , ” a statué le tribunal. Première instance.