Financement des PME africaines : 100 millions de dollars à Ecobank


NS’Mercredi 24 novembre, à Lomé, éco-banque, un accord a été trouvé entre la délégation togolaise de l’UE, représentée par Ambroise Fayor, vice-président de la Banque européenne d’investissement, et Ade Aiemi, directeur général de la Banque panafricaine. été signé. grouper. Il s’agit d’une ligne de crédit à long terme de 100 millions d’euros sur neuf ans. Objectif : Soutenir l’investissement des entreprises en Afrique, notamment dans les secteurs les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Le rôle des petites et moyennes entreprises (MPME) dans le développement économique des pays africains est bien établi. Ce dernier est non seulement le centre de la stratégie nationale de développement, mais aussi le centre de la stratégie de développement des institutions financières et des banques.

Lire à nouveauPost-Covid-19 : l’Afrique au chevet des entreprises

accélérateur

« Chez EcoBank, nous nous engageons à soutenir la croissance et le succès des PME africaines et à proposer une gamme d’initiatives pour créer des opportunités d’emploi », a déclaré Ade Ayeyemi. Avant de désigner : Cette facilité de crédit « doit permettre la relance des PME africaines après la pandémie de Covid-19, tout en donnant l’impulsion nécessaire pour saisir l’énorme potentiel de croissance offert. Elle a un impact majeur sur notre mission commune de développement des PME. en Afrique, par un vaste marché unique dans la zone de libre-échange du continent africain. »

Rien qu’en Afrique subsaharienne, on compte 44 millions de PME. Ils fournissent environ 80% du travail de l’ensemble du continent, ce qui est un important moteur de croissance économique. Les PME africaines sont souvent informelles et ne sont pas officiellement enregistrées en tant qu’entreprise, ce qui rend difficile l’accès au financement. De plus, même ceux qui sont officiellement enregistrés souffrent encore souvent d’un manque d’accessibilité. Avec la pandémie de Covid-19, il y a même une pénurie de financement abordable. Ce dernier a causé une perte de production de 115 milliards de dollars et une réduction de 3,3% du PIB.

« Cette nouvelle collaboration avec le Groupe Ecobank aidera les entreprises d’Afrique subsaharienne à relever les défis liés à la pandémie de Covid-19 dans les semaines à venir, en particulier pour les PME et les entreprises qu’elles dirigent, sur le plan économique et social. Elle permet de libérer l’opportunité », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. La pandémie de Covid-19 intensifie les inégalités entre les sexes dans le monde. Les femmes, et donc les PME détenues par des femmes, sont particulièrement touchées par les pandémies.

L’annonce a été faite lors d’une visite à Team Europe par Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, Rémy Rioux, directeur de l’Agence française de développement, et Koen Doens, directeur des partenariats internationaux de la Commission de l’Union européenne. (INTPA). L’installation est divisée en trois régions : Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique de l’Est et Afrique australe. Le financement sera assuré par les filiales d’Ecobank pour des projets d’investissement réalisés par des entreprises privées. Dans le cadre de l’Initiative de réponse rapide Covid-19, la BEI a mis ce mécanisme à la disposition des entreprises privées opérant dans des secteurs de production sélectionnés et employant moins de 3 000 employés.

Lire à nouveauAffaires, salut en Afrique

soutien technique

Les prêts de la BEI comprennent également une assistance technique dans le cadre du programme African Women Rising Initiative (AWRI) de la BEI. Le programme fonctionne pleinement avec l’initiative Ellever d’Ecobank pour aider les entreprises axées sur les femmes à fournir une formation aux prêts aux femmes et à renforcer les capacités de prêt des femmes entrepreneurs. L’ensemble du continent. Le Groupe Ecobank et la BEI reconnaissent l’importance de garantir l’accès aux fonds des entreprises dirigées ou détenues par des femmes, en particulier en période d’incertitude économique et de sous-investissement associé au Covid-19. Parallèlement, le groupe Ecobank et la BEI travaillent sur un accord sur une facilité de partage des risques de 15 millions d’euros financée par le Fonds européen pour le développement durable (FED) en Europe, qui permettra un financement de 95 millions d’euros. Avec un prêt à une petite entreprise. La nouvelle ligne de crédit permettra aux PME du secteur agricole de lever des fonds pour l’expansion et la modernisation des équipements après que la BEI a signé un prêt de 12,5 millions d’euros à Ecobank Malawi en décembre 2020. Améliorer

Lire à nouveauRejoindre : Un avenir meilleur pour l’Afrique