Finlande-France (0-2) : “Benzema et Mbappé ? Quel bonheur”, accueillent Didier Deschamps

L’équipe de France, déjà qualifiée pour la Coupe du monde au Qatar, s’est imposée 2-0 en Finlande ce mardi grâce à des buts de Karim Benzema et Kylian Mbappe. Le succès définitif de 2021 a été commenté par Didier Deschamps en conférence de presse.

Chez Benzema et Mbappe, avez-vous la bonne formule ?

Didier Deschamps. C’est une expression qui fonctionne clairement, même s’il est normal d’apporter quelques modifications. L’équipe finlandaise a eu du mal avec nous. L’entrée de Karim (Benzema) et celle de Kingsley (Coman) ont apporté plus de poids et ont pu marquer ces buts avec moins à défendre.

Quel est ton regard de passionné de foot dans ce duo ?

Est heureux. Ils ont cette relation technique qu’Antoine (Griezmann) est aussi là. Tout semble facile car ils ont cette qualité technique et cette complémentarité. Karim a une efficacité redoutable, tout comme Killian. Il confirme tous les talents qu’il a. Bon, je le mets dans des glaçons pour le garder au frais (rires)… Bref, je jouerai beaucoup de matchs avec le club jusqu’à la prochaine rencontre de l’équipe de France. Encore faut-il le répéter, mais il ne fait aucun doute que la combinaison de ces talents rendra l’équipe de France encore plus efficace.

Avez-vous raté quelque chose de plus dangereux en première mi-temps ?

Nos adversaires se sont très bien réorganisés. La densité était élevée. Il manquait de verticalité et ne bougeait pas du tout. A la fin de la première mi-temps, ils ont reçu des munitions pour la perte de balles. La Finlande avait un objectif très important. Nous le savions. Nous étions là depuis le début sans créer beaucoup d’opportunités. Je n’ai pas pu finir dans la surface et faire tourner la balle.

Quel souvenir gardez-vous de cette année 2021 ?

Si l’on exclut la distraction de 10 minutes qui nous a été fatale, les résultats sont toujours positifs (NDLR : dans l’euro avant la Suisse). On gagne la Ligue des Nations et on passe les qualifications sans trembler. Même si quelqu’un comme moi pense que le match contre la Suisse ressemble à une défaite, nous terminons l’année civile sans défaite. L’équipe de France a une nouvelle fois prouvé sa qualité, son bon état mental et sa spiritualité. Elle s’assure de rester très compétitive. C’est une source de fierté pour moi. Il y a eu une amélioration. Il y a encore des progrès à faire, mais sur le match qui s’est déroulé en fin d’année, j’avais un excellent contrôle et c’était dangereux pour mon adversaire.

Corman, dans ce système, est-ce votre meilleure découverte ?

Il faut de la répétition pour faire plus d’automatisation. J’étais convaincu, mais je suis toujours convaincu que les positions des trois joueurs offensifs sont les meilleures pour nous. Pour le reste, les options de Kingsley dans ce rôle de couloir apportent autant au plan offensif que Theo Hernandez a pu le faire depuis ses débuts avec nous. Ça apporte du poids et face à des équipes très regroupées on peut avoir plus de solutions. Vous pouvez utiliser ce système pour une défense accrue, un contrôle accru et un risque accru.

Pourquoi Dubois est-il aligné avec le piston droit au lieu de Pabad, et qu’en est-il de lui après une blessure ?

Ce n’est pas anodin, il a ressenti un problème musculaire à l’accélération et s’est arrêté immédiatement. Je pense que cela prendra quelques semaines. J’ai fait un choix, je ne rentre pas dans les détails. Compte tenu de la situation des deux joueurs, notamment de leur récente confiance, j’ai pensé que c’était le mieux pour l’équipe de France.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous de disputer 27 matchs d’affilée sans perdre dans le match officiel ?

Et encore, 13 matchs à l’extérieur sans défaite… la qualité est là, et comme je l’ai fait plusieurs fois, il y a de nouveaux joueurs qui arrivent, petits et grands. Cette oxygénation est également nécessaire. Comme mardi, les gens n’ont pas besoin de s’endormir et de maintenir les niveaux requis. Nous devions vérifier notre statut. C’est super de terminer l’année civile avec cette victoire ici.