Football : Marseille reçoit une porte totalement fermée après un incident survenu lors d’un match contre le PSG

La décision est tombée. L’Olympique de Marseille jouera le prochain match contre Troyes à huis clos, a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP). Cette sanction fait suite au match classique de Ligue 1 contre le Paris Saint-Germain lors de la 11e journée de Ligue 1 française. Des joueurs du PSG ont été ciblés à plusieurs reprises en lançant des projectiles alors qu’ils s’opposaient au club marseillais.

Quelques pénalités pour cette saison

L’OM a été sanctionné à deux reprises cette saison par l’action disciplinaire LFP pour l’affaire à la barre après le match Nice-OM le 22 août et celui d’Angers le 22 septembre. Depuis, les clubs sont menacés d’un retrait d’un point au classement en cas de violations répétées.

Le comité d’action disciplinaire de la LFP a décidé d’instruire le dossier OM le 27 octobre. Elle a également été suspendue en raison d’un match solide avec l’entraîneur de l’OM Jorge Sampaoli. 3 cartons jaunes lors des 10 dernières rencontres..

Cette décision est prise à la suite d’une décision judiciaire exemplaire dans le cadre d’un incident survenu à l’extérieur du stade. Six supporters ont été arrêtés dimanche soir après qu’un incident devant le stade Vélodrome à côté de la réunion OM-PSG a été condamné à jusqu’à deux ans de prison. octobre du ministère public.

17 personnes ont été arrêtées par la police

La police a expliqué que durant la première période du match, devant le stade Vélodrome, il y a eu un incident de « centaines de personnes tentant d’entrer dans le stade » malgré la fermeture des portes, nécessitant l’intervention de la police de la rizière. Des gaz lacrymogènes ont été tirés et le commissaire a été blessé “en face à face”.

Au total, 21 personnes ont été arrêtées et 17 ont été détenues par la police et inculpées de détérioration, possession de roquettes et violences, ainsi que d’insultes et de rébellions contre la police. Lors de la seconde période, des spectateurs sont également entrés sur le terrain, se rapprochant de Lionel Messi à Paris, puis ont évacué vers plusieurs stadiers.