Foxtel de News Corp sur la croissance et la perturbation du streaming – The Hollywood Reporter

by Oliver Carr | Last Updated: September 30, 2021

Le géant australien de la télévision payante et du streaming Foxtel Group, détenu majoritairement par Rupert Murdoch’s News Corp, est optimiste quant à son potentiel de streaming et se considère désormais comme un perturbateur, a déclaré la direction lors d’une journée stratégique pour les analystes jeudi.

“Notre accent mis sur la croissance grâce au streaming, grâce à des interfaces améliorées et attrayantes et à la sécurisation des droits sportifs et de divertissement à long terme a mis l’entreprise sur une trajectoire nettement ascendante”, a déclaré le PDG de News Corp, Robert Thomson, lors de l’événement, qui a été diffusé pour les investisseurs. . « L’entreprise est en plein essor.

Le PDG de Foxtel, Patrick Delaney, a déclaré que le lancement de nouveaux produits de diffusion en continu « perturbateurs » a permis à la société de cibler de nouveaux abonnés au-delà des utilisateurs traditionnels de télévision payante, ajoutant que davantage de lancements de diffusion en continu viendraient au fil du temps. “Nous sommes maintenant le perturbateur de l’industrie australienne des médias”, a-t-il soutenu.

Depuis la fusion en 2018 de Fox Sports Australia avec Foxtel, News Corp détient une participation de 65% dans la société, la société de télécommunications Telstra détenant le reste.

Thomson a déclaré que depuis lors, Foxtel a “transformé l’entreprise” et créé “la société de streaming la plus dynamique d’Australie”. Il a ajouté que « la montée en puissance du streaming réoriente et monétise avec succès les droits existants » et atteint les clients « que nous ne pouvions pas atteindre auparavant par câble ou par satellite, ou des personnes qui ne pouvaient peut-être pas se permettre Foxtel ».

Et il a déclaré : « Nous avons démystifié de manière décisive le mythe selon lequel seule une petite proportion de la population australienne paiera pour la programmation. » Conclusion de Thomson : « Il y a un nouveau récit chez Foxtel : c’est une histoire de rajeunissement, de résurgence et de renaissance.

Delaney a vanté les services de streaming ciblés de l’entreprise, notant que le streamer sportif Kayo Sports comptait environ 1,1 million d’abonnés à la fin juin et que le service de divertissement Binge, qui propose des films et des séries télévisées, comptait environ 830 000 utilisateurs. Il a également vanté le lancement prochain du «service d’agrégation d’informations» Flash en direct et à la demande.

Dans l’ensemble, Foxtel compte 4 millions d’abonnés au total et souhaite augmenter ce chiffre à plus de 5 millions sur trois ans, a déclaré Delaney.

Amanda Laing, directrice du commerce et du contenu, a souligné les relations de l’entreprise avec Hollywood et l’industrie du divertissement au sens large, en déclarant : « Foxtel est le partenaire australien de choix pour les studios et les sports.

Elle a également vanté l’importance d’offrir des séries dramatiques, y compris Les morts qui marchent, Succession et le prochain prequel de Game of Thrones Maison du Dragon, avant d’interviewer star power interviewant Hugo Weaving (Le Seigneur des Anneaux, La matrice) et Heather Mitchell qui joue dans une mini-série moderne sur le thème de l’amour Aime-moi, qui devrait être diffusé en 2022. Interrogé sur la stratégie de Foxtel consistant à proposer des programmes d’Hollywood et d’autres parties du monde, tout en racontant des histoires australiennes, Weaving a déclaré que souvent, l’opinion est que « tout doit pointer vers les États-Unis ; tout doit être en quelque sorte mi-atlantique », mais il tenait beaucoup à célébrer les histoires locales. « Ce sont les histoires que nous devons raconter », a-t-il déclaré. « Nous devons continuer à donner la priorité à notre propre culture. »