France-Kazakhstan : Bruce a du travail à terminer pour disputer la Coupe du monde 2022

La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas de chanson de Joe Dassin sur le Qatar. France-Dans le préambule du Kazakhstan, le sound system du Parc des Princes a balancé “America” ​​(“Je veux l’avoir, et je l’ai”) à l’automne catastrophique de 1993 28 ans plus tard, tu ne mets pas en danger la défauts de goût. Depuis, Bruce n’a pas raté la Coupe du monde et semble impatient de vivre l’instant avec trois finales lors des six dernières éditions.

Cette fois-ci, nous devons être sérieux pour ne pas voir la première Coupe du monde dans le Golfe. La victoire et c’est plié, mais les subordonnés de Didier Deschamps ont pu se contenter d’un match nul, selon les résultats attendus de Bosnie Finlande à 15h00. Mais ce n’est ni une idée ni un instant face au 125e pays du monde. Il n’a que le courage de s’y opposer.

Les entraîneurs qui souhaitent participer à cet événement pour la troisième fois continuent de remporter une noble séquence. La Société des Nations, séparée de la Belgique et de l’Espagne, a donné le titre en 2021, examiné les papiers de l’accident de l’euro, mis en place un système (défense à trois), confirmé la possibilité d’un trident agressif, et enfin, Théo Hernandez a révélé. C’est beaucoup et alimenté par cette exigence, les bleus ont besoin d’être escortés par la réputation du ténor qu’ils ont trouvé et de qualifier sans peine, sans blague.

Upamecano doit élever ce niveau

Sans Raphaël Varane, Presnel Kimpembe et Paul Pogba, ce Kazakhstan français, avec Aurélien Tchoameni après les frères Hernandez, donne aussi des informations sur la tourmente interne alors que les joueurs changent progressivement de scène. Cependant, Dayot Upamecano joue un rôle central, et ce qui est le plus intéressant à analyser, c’est, entre autres, ces défenses à trois voies et leurs effets. Munich, 23 ans, tente d’effacer une entrée douloureuse en Espagne puis quelques balles à la dérive avec la Bavière.

Car 3-4-1-2 est un nouveau monde, car c’est un cadre qui s’accroche au mur d’une maison bleue. Benjaman Pavad a pu en parler alors qu’il jurait qu’il ne voulait pas le soutenir dans ce travail de piston et qu’il ne l’a jamais vraiment été dans son club. Atteindre un nouveau monde n’est qu’un programme de nuit.