Gernel-Gaspard König, un candidat pour les bousculer tous ?


N.-É.choc e-culturel. On imagine volontiers la discussion du premier tour de la présidentielle entre un homme politique plus ou moins expérimenté mais attendu et au milieu ce drôle de philosophe. Peut-être – qui sait – y ira-t-il l’an dernier sur une jument Destinada, qui a permis de relier Rome via Bordeaux et la Bavière lors de son voyage vers Montagne.e siècle…

Gaspar König n’est certainement pas (encore) candidat. Il vient de lancer son parti, Simple, qui vise à combattre la tyrannie des normes. “Camisole de force administrative”, Dans ses mots. Et s’il allait plus loin ?

On s’amuse beaucoup, point, De ce point de vue, car on connaît bien l’année…


Illustration : Dusal de “le point”

L’équipe éditoriale vous conseillera