Girond : l’aventurier « Inside the barrel » repart pour traverser à nouveau l’océan Atlantique

L’aventurier dont le bateau a été officiellement nommé-“gras“-Samedi au Club de Voile d’Ares, la ville où il habite dans le Bassin d’Arcachon.”J’ai senti l’appel de la mer“.”je voulais partir“, a-t-il déclaré à l’AFP.

Jean-Jacques Savin, 75 ans le 14 janvier, quittera la région de Faro au sud du Portugal à la mi-décembre et arrivera aux Antilles françaises pour environ 100 jours de traversée.

En 2019, d’anciens militaires ont traversé l’océan Atlantique pendant plus de quatre mois dans un bateau en forme de tonneau de 3 m de long et 2,10 m de diamètre, ballotté par le vent et les courants.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Cette fois, son canot orange, comme un tonneau, mesure 8 mètres de long et 1,70 mètre de large, avec deux cabines à l’avant et à l’arrière, et une colonnade au centre.

Il transporte 300 kg de matériel dont de la nourriture lyophilisée, des points de chauffe, des canons harpons de pêche, du matériel et des manuels d’électrosalage, des mandolines, du champagne, des Sauternes, du foie gras pour Noël, le Nouvel An et son anniversaire. date d’anniversaire.

Le gars ne court pas après le record, mais néanmoins, “Atlantic Dean, Comment maudire la vieillesse“Il a dit.

Il rédige un journal de bord sur Facebook, à l’image de son précédent exploit, suivi quotidiennement par les enfants de l’Ella Society (European Society for Leukodystrophy).

“”Je rame 8h par jour, et quand ça souffle violemment je me piège« Il dispose d’une ancre flottante pour éviter de dériver. Il bénéficiera également d’une protection importante. C’est l’attribution du code qui le rend visible sur le radar du cargo, pas deux. Il y a quelques années.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Pendant ce temps, Jean-Jacques Savin veille à l’entraînement.Ses (ses) mains résistent aux ampoules“.”J’ai besoin d’une corne dans ma main“.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani