Grand Prix du Brésil : Hamilton et Verstappen derrière la grille dans une course de sprint écopent d’une amende de 50 000 €

Le coup est sévère. Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a dominé les qualifications du GP de F1 au Brésil vendredi, entamera sa dernière course de qualification au sprint sur la grille samedi (20h30).

Le septuple champion du monde a décidé que son DRS (un volet fixé à l’aile arrière de sa monoplace qui s’ouvre pour une vitesse maximale) ne suivrait pas les règles en raison d’un plus grand déploiement de son DRS par Race Marshall. qu’il n’a été approuvé à l’issue de cette session.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), deuxième des qualifications, a 19 points de retard aux championnats du monde et a réussi à prendre la première place sur la grille.

Dans leur décision, Marshall “convient avec les concurrents qu’il s’agit d’une erreur plutôt que d’un acte intentionnel, mais ne trouve aucune situation d’atténuation”.

Ils ont également déclaré que si Verstappen a touché cet aileron avec sa main après “se qualifier” (une amende de 50 000 € pour le Néerlandais), “(son) action n’est pas susceptible d’avoir causé ce défaut. Je présume. Par conséquent, la “pénalité normale pour infraction technique, disqualification de la séance de qualification” s’applique.

Hamilton a également été puni dimanche

C’est grave pour Hamilton, qui a déjà été pénalisé de la cinquième place sur la grille de départ de la course principale dimanche (18h) pour un changement de moteur qui dépasse les quotas autorisés, visant un huitième titre mondial record.Je suis déçu. Toutes les saisons.

Il doit empêcher ses rivaux de creuser l’écart au-delà de 25 points, ce qui protège Verstappen de l’abandon.

Suite à la disqualification de son leader, le lieutenant finlandais de Mercedes Valtteri Bottas sera promu au premier rang. Au deuxième rang se trouvent le Mexicain Sergio Perez (Red Bull) et le Français Pierre Guthrie (Alpha Tauri), qui ont remporté le premier podium (2e) au Brésil en 2019.