Guyane : L’épidémie recule, le gouverneur assouplit les mesures sanitaires

Un couvre-feu quotidien est également fixé entre 22 heures et 5 heures du matin (contre 19 heures auparavant), ce qui est une mesure valable dans la zone orange de Guyane.

Ce sont des communes où le virus est toujours actif, comme la Province de Cayenne, la Cité Spatiale de Cayenne, Remir Monjorie, Maturi, Makouria et Moncinery Tonnegrande.

Dans cette zone orange qui regroupe 60,15% de la population, les restaurants, activités culturelles et sportives bénéficieront de défiscalisation jusqu’à 23h30.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

“”Vous devez maintenir cette échelle symbolique« A la fin de la cellule de crise interministérielle hebdomadaire, j’ai assuré le gouverneur de ce couvre-feu.

La zone restante de Gaianese est classée en zone verte. Cela comprend Saint-Laurent-du-Maroni, la deuxième commune la plus peuplée à la frontière avec le Suriname ou le Brésil.

Il n’y a pas de limite de temps dans ce domaine.

Mais dans toute la Guyane, les restaurants, les lieux culturels et sportifs, comme la France métropolitaine, nécessitent un pass santé. “”Levier requis« Continuer la lutte contre le Covid tout en maintenant les baisses justifie Thierry Queffélec.

Avec 84 cas pour 100 000 habitants, l’incidence de la Guyane est l’une des plus élevées de France en quelques semaines et est actuellement inférieure à la moyenne nationale. Le nombre de patients dans les hôpitaux et les unités de soins intensifs est également en baisse.

Mercredi, trois hôpitaux du territoire ont levé le Plan Blanc, en vigueur depuis avril.

Cependant, les responsables de la santé déplorent toujours que les taux de vaccination soient trop faibles pour atteindre 35%.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Le Service d’État a promis de consulter les acteurs culturels et économiques du Carnaval guyanais pour envisager la modalité 2022 qui débutera quelques semaines après le Nouvel An. Ils cherchent un moyen d’organiser le festival sans baisser les bras. Dans le cadre de virus et refus de vaccination.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani